Faksimile 4
Große Ansicht (Digilib)

Bildnachweis

| 4 les divers groupes de végétaux sont distribués sur les continens et au sein des mers à diverses latitudes et à
diverses hauteurs, sans être muni d'instrumens propres à mesurer les stations alpines, le décroissement
de la chaleur sur la pente des montagnes et dans les couches de l'Océan, les inflexions des lignes iso-
thermes et la répartition inégalé des températures entre les différentes saisons de l'année, sur les côtes et
dans l'intérieur des continens? Si la Géographie des plantes n'a pas fait jusqu'ici les progrès rapides
auxquels on devait s'attendre après un si grand nombre de voyages scientifiques, c'est parce que d'un
côté les botanistes se trouvent souvent dépourvus de moyens nécessaires pour examiner la hauteur des
lieux et les modifications de l'atmosphère, tandis que de l'autre les physiciens, ou ne possèdent pas
les connaissances de botanique indispensables à la détermination des espèces, ou négligent de former des
herbiers dans les lieux dont ils ont fixé l'élévation absolue par de bonnes méthodes hypsométriques.

M. de Humboldt, qui a herborisé pendant cinq ans dans les régions équinoxiales, tantôt seul, tantôt
conjointement avec M. Bonpland, s'est trouvé éloigné par d'autres occupations, depuis son retour
en Europe, de l'étude de la botanique descriptive. Désirant constamment de rendre ses ouvrages
moins imparfaits, il s'est associé M. Kunth, qui, par ses talens et par l'importance de ses nombreux
travaux, occupe une des premières places parmi les botanistes de notre temps. L'ouvrage sera rédigé par
M. de Humboldt; les mémoires ou notes explicatives ajoutées par M. Kunth, seront signées du nom
de ce savant. La Géographie des plantes, rédigée d'après la comparaison des phénomènes que présente la
végétation dans les deux continens, formera un volume in-folio d'à peu près cent feuilles. Aucun ouvrage
général de ce genre n'a encore paru en France. L'Essai elémentaire de Géographie botanique, par M. De-
candolle
, renferme beaucoup de vues neuves et ingénieuses, mais l'auteur a été restreint à un petit
nombre de pages, son mémoire ayant été destiné pour le Dictionnaire des sciences naturelles, publié par
les professeurs du Jardin du Roi. Il n'y a que le Danemarck et l'Allemagne qui possèdent un
ouvrage plus étendu. Cet ouvrage est l'excellent traité de M. Schouw, ayant pour titre: Elémens
d'une Géographie universelle des végétaux
. L'auteur, déjà connu avantageusement par une dissertation
De sedibus originariis plantarum, a augmenté la masse des faits précédemment connus. Il appartient
à ce petit nombre de voyageurs qui, botanistes et physiciens à la fois, comme MM. Ramond,
Wahlenberg, Decandolle, Parrot, Léopold de Buch, Ch. Smith et Pollini, ont déterminé simul-
tanément les espèces, la hauteur des stations et les températures moyennes des lieux. M. Schouw a
étudié avec une noble ardeur la végétation de l'Europe depuis la Péninsule scandinave jusqu'au sommet
de l'Etna. Ses Elémens, publiés il y a trois ans, mériteraient encore d'être traduits en français. Ils sont
accompagnés d'un atlas botanique, et ils portent l'empreinte d'un esprit plein de justesse et de sagacité.
Dans l'ouvrage danois se trouvent réunies avec soin les observations de Géographie botanique que M. de
Humboldt a fait connaître successivement. Celui-ci, à son tour, va puiser dans les Elémens de M. Schouw
tout ce qu'ils renferment de neuf et d'important; mais les deux ouvrages n'auront d'autres ressemblances
que celle qui naît de la nécessité de discuter une partie des mêmes problêmes.

La Géographie des plantes de MM. de Humboldt et Kunth sera ornée de vingt planches au moins,
dont quelques-unes ont rapport à l'aspect de la végétation ou physionomie des plantes. Ces planches seront
exécutées d'après les dessins que M. Rugendas a faits récemment dans les forêts du Brésil. Ce jeune artiste, d'un
grand mérite, a vécu pendant cinq ans au sein des richesses de la végétation tropicale. Il s'est pénétré du
sentiment que, dans la sauvage abondance d'une nature si merveilleuse, les effets pittoresques du dessin
naissent toujours de la vérité et de l'imitation fidèle des formes. Le nouvel ouvrage fait essentiellement
partie du Voyage aux régions équinoxiales de MM. de Humboldt et Bonpland; c'est, pour ainsi dire, une
suite des Nova Genera rédigés par M. Kunth. Comme il traite des plus grands problêmes de la nature, il
n'offre pas seulement un intérêt scientifique aux botanistes et aux physiciens, il se recommande aussi à
la méditation de ceux qui aiment à visiter les montagnes, ou à suivre les voyageurs dans le récit de
leurs courses lointaines. Parlant à la fois à l'esprit et à l'imagination, la Géographie botanique, comme
l'Histoire de cette antique végétation qui est enfouie dans le sein de la terre, présente une des études
les plus attrayantes. Après avoir exposé le détail des phénomènes et avoir décrit les observations par-
tielles, il est permis de s'élever à des idées générales; car ce serait méconnaître la destinée de l'esprit
humain que de borner le progrès des sciences à une accumulation stérile de faits.


CONDITIONS DE LA SOUSCRIPTION.

Il ne sera tiré que 140 exemplaires, dont 125 sur papier jésus, et 15 sur grand colombier.

L'ouvrage paraîtra en quatre livraisons. Là première sera mise au jour le 1er juillet 1826, et les suivantes à trois
mois d'intervalle l'une de l'autre.

Le prix de chaque livraison est, pour le souscripteur, le même que celui du Nova Genera et Species plantarum ,
savoir:

  • 180 fr. sur papier jésus.
  • 200 fr. sur grand-colombier.

On ne paie rien d'avancé, mais le souscripteur voudra bien envoyer à l'éditeur l'engàgement suivant rempli et signé.

J'ai chargé M. Gide de faire tirer pour moi   Vom Schreiber ausgelassen (1 Wort)        exemplaire  Vom Schreiber ausgelassen (1 Wort)        de la GÉOGRAPHIE DÉS PLANTES, par MM. de Hum-
boldt et Kunth, et je m'engage à retirer et payer les quatre livraisons, à mesure qu'elles paraîtront, au prix indiqué
par le prospectus.

A   Vom Schreiber ausgelassen (1 Wort)        ce   Vom Schreiber ausgelassen (1 Wort)       


Paris, Imprimerie de J. Smith, rue Montmorency, n° 16

Die Erstellung der Datenbestände der edition humboldt digital ist ein fortlaufender Prozess. Umfang und Genauigkeit der Daten wachsen mit dem Voranschreiten des Vorhabens. Ergänzungen, Berichtigungen und Fehlermeldungen werden dankbar entgegengenommen. Bitte schreiben Sie an edition-humboldt@bbaw.de.

Zitierhinweis

Humboldt, Alexander von: Französische Ankündigung der „Géographie des plantes, rédigée d'après la comparaison des phénomènes que présente la végétation dans les deux continens“ (1826), hg. v. Ulrich Päßler. In: edition humboldt digital, hg. v. Ottmar Ette. Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften, Berlin. Version 7 vom 07.09.2021. URL: https://edition-humboldt.de/v7/H0016426/4


Download

 Dieses Dokument als TEI-XML herunterladen

Kanonische URLDieser Link führt stets auf die aktuelle Version.

https://edition-humboldt.de/H0016426/4