Faksimile 84v
Große Ansicht (Digilib)

Bildnachweis

| 84v176

La position de Macaao a été vérifié [sic] par une opération trigonométrique que
j’ai fait [sic] à la punta Araya, d’où l’on voit la Marguerithe, le Coche,
la Chaîne des hautes montagnes de Barcellone (le Brito, le Tataraqual, le Brigantin …)[.]
Le Cap. [sic] Macaao relevé avec la boussole depuis la batterie de la nouvelle Saline d’
Araya
f a été trouvé faire avec le vrai Nord ou Méridien d’Araya un angle
de 16°[.] Or la distance au Nordouest est de  Legua: Längenmaß (Spanien), 6 Legua entsprechen 33,43 km6 leguas ou 6′ innerhalb der Zeile18′ en arc, ce
qui donne 7′ über der Zeile6′ de différence de longitude entre Araya et le Cap Macan̅ao . Mes
observat. astronomiques plus exactes que le relèvement donnent 7′ 45″ de différen-
ces [sic]
en [...]  innerhalb der Zeilearc — harmonie certainement très satisfaisantes [sic].

  Kommentar Ulrike Leitner und Carmen Götz
Diesen Passus — bis il y a 10 lieues. — zitiert Oltmanns in Humboldt 1808–1811, I, 37–39.

 [Schließen]
La position
de la Pta de Galera et du Cap Este de Tabago sont deux
objets de la plus haute importance pour le Navigateur. Tous les vaisseaux
qui[,] arrivent d’Europe[,] vont aux Isles sous le vent, à Curaçao, la Mar-
guerite
… ou aux ports du Continent tel que Cumaná, la Guayra, Cartha-
gena de Indias
[,] doivent passer par le Canal entre la Trinité et le Taba-
ge
. Ces 2 Isles sont la première terre d’Amérique  Unleserliche Stelle (1 Wort) [...] qui se présente.
Le Pilote ne doit pas se tromper à leur vue. Prend[-]il la Trinité p. e.
pour le Tabage et  über den ursprünglichen Text geschriebenprend[-il] la direction über der Zeilese dirige-t-il au Sud pour   Kommentar Carmen Götz
Dublieren bedeutet: um ein Vorgebirge herumfahren.

 [Schließen]
doubler
ce qu’
il  über den ursprünglichen Text geschriebenprend pour über der Zeilecroit être la pointe des Sables: alors il risque de payer cher son
erreur. Il entre dans les bouches du Dragonl’Oronoco verse ses eaux
avec impétuosité dans l’Océan. Ce risque devient d’autant plus grand que
la plupart des vaisseaux qui arrivent de l’Europe et qui ne connaissent
leur longitude que par le   Kommentar Carmen Götz
Log; ein Gerät zur Messung der Geschwindigkeit eines Schiffes

 [Schließen]
loch
, sont incertains de leur position. Les Cou-
rans très forts depuis long 42° de longitude causent des erreurs très graves.
La longueur de la navigation (principalement si le bâtiment n’aborde
pas à Ténériffe ou passe sans voir le Pic, ce Pic si couvert de nuages!)
la longueur de la navigation fait monter cet [sic] erreur de 2–4 degrés. On ap-
perçoit la terre 2 jours plutôt qu’on ne s’y attend, on la voit à peine
que déjà la force du Courant mène le vaisseau tout près de cette
Côte que l’on ne connaît pas. Ce qui plus est l’énorme pluye qui existe
depuis le mois de Juin jusqu’en Décembre sur les Côtes du Paria rend
dans le Soleil souvent invisible pendant 3–4 jours. On devient mê
me incertain de sa latitude plus que [sic] l’on s’approche de l’Amérique
méridionale
. C’est pour cela que tant de Pilotes qui ne connaissent pas
la Physiognomie des Côtes sont en doute s’il [sic] se trouve [sic] vis[-]à[-]vis [de]
la Trinité, Tabage ou Grenade. Dans cette position si critique[,] les Cartes
devrait [sic] du moins être un secours pour ceux qui sont sûrs de leur
point[,] soit par des distances de la lune au et aux étoiles, soit par
des Chronomètres. Mais non[,] ces mêmes Cartes qui sont exactes sur über der Zeiledans des
parages peu visités[,]  über der Zeilepeu intéressans ou d’un abord facile, ces mêmes Cartes ne font
qu’augmenter la Confusion dans le Problème dont il s’agit. Les Cartes
anciennes[,] p. e.  über der Zeilela Carte réduite des parties connues du Globe 1755, Carte du Golphe
du Mexique dressée par Ordre du Duc de Praslin
… placèrent le Tabage
à l’est de la Trinité. Anmerkung des Autors (am unteren Rand) cette position se trouve
déjà indiquée sur l’ancienne
Carte de Diego Ribero[,] dressée en
1729 am linken Rand1529
[.] Carte que est innerhalb der Zeilel’on peut
regarder
comme un des plus monumens
géographiques les plus précieux
Au contraire  über der Zeile  Kommentar Ulrike Leitner
Juan de la Cruz Cano y Olmedilla hatte 1763 in spanischem Auftrag eine neue Karte von Südamerika erstellt, vgl. La Cruz Cano y Olmedilla 1775. Wegen Streitigkeiten über die spanisch-portugiesischen Grenzziehungen wurde die 1775 veröffentlichte Karte eingezogen. Nicht nur sein Ruf, sondern auch seine Finanzen waren dadurch ruiniert. Erst nach seinem Tod wurde er rehabilitiert und die Karte 1799 von Faden in London neu herausgegeben.

 [Schließen]
La Cruz Olmedilla
et
les nouvelles Cartes françaises tel [sic]Anmerkung des Autors (am unteren Rand) En plaçant Cumaná 4h 25′ 20″[,]
je trouve Pto Espanna 63° 38′ 35″[,]
Pta Galera 63° 1′ 3″[.]

Die Erstellung der Datenbestände der edition humboldt digital ist ein fortlaufender Prozess. Umfang und Genauigkeit der Daten wachsen mit dem Voranschreiten des Vorhabens. Ergänzungen, Berichtigungen und Fehlermeldungen werden dankbar entgegengenommen. Bitte schreiben Sie an edition-humboldt@bbaw.de.

Zitierhinweis

Humboldt, Alexander von: Voyage d’Espagne aux Canaries et à Cumaná Obs. astron. de Juin à Oct. 1799 [= Tagebücher der Amerikanischen Reise I], hg. v. Carmen Götz und Ulrike Leitner unter Mitarbeit von Sandra Balck, Linda Kirsten, Ulrich Päßler, Eberhard Knobloch, Oliver Schwarz, Laurence Barbasetti und Regina Mikosch. In: edition humboldt digital, hg. v. Ottmar Ette. Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften, Berlin. Version 7 vom 07.09.2021. URL: https://edition-humboldt.de/v7/H0016412/84v


Download

 Dieses Dokument als TEI-XML herunterladen

Kanonische URLDieser Link führt stets auf die aktuelle Version.

https://edition-humboldt.de/H0016412/84v