Faksimile 48v
Große Ansicht (Digilib)

Bildnachweis

| 48v93

  Kommentar Ulrike Leitner
Vgl. die Note Pluies et orages in Humboldt 1814–1825, III, 318–319.

 [Schließen]
 Orage 
Suite de   Kommentar Carmen Götz
Bl. 45r und 44v.

 [Schließen]
p. 86 et 85
.

oxygène, le mélange reste gaz. En y faisant passer
des Coups[,] l’eau se forme à l’instant! —
Quelques minutes avant que la pluye commence à
tomber[,] on voit le noir du Ciel devient [sic] plus inégal.
En peu de minutes[,] il y naissent [sic] des nuages plus
grisâtre [sic]. C’est là[,] vraisemblablement le moment que
les oxides[,]  d’hydrogène  se convertissent en eau ou du
moins en vesicules d’eau et que l’air perd son
Calorique qui se transforme ou entre dans la composi
tion du Calorique. Le tonnerre gronde, le Vent soufle
et la pluye tombe, en commencant par d’énor
mes grosses gouttes[,] très éloignées les unes des autres[.]
Dans le über der ZeileUn moment meme über der Zeileavant que tant de quintaux d’eau
descend [sic] des hautes régions de l’air l’Hygrom. est
à 32°–34°[,] à une grande secheresse. Dans l’orage
du 16 Sept q innerhalb der Zeileil y eut un phénomene très curieux. Gé
néralement[,] ici comme en Europe[,] l’air va qu innerhalb der Zeileselon
que le tonnerre gronde de l’Électricité positive à la
négative alternative [sic]. Mais non[,] ce jour[-][,] la   Kommentar Ulrike Leitner
Minus, also negative Elektrizität.

 [Schließen]
- E.

dura pendant 17′ constement [sic]. La pluye même était
fortement négative et ce n’est qu’après que l’
instrument et tout l’air était [sic] bien mouillés qu’
il n’était plus possible d’observer l’Etat de l’E.
Il plut depuis 3 h 25′ – 4 h 5′[,] le Th. descendit pen-
dant la pluye de  Réaumur: Temperaturmaß, 22 Réaumur entsprechen 27,50 °C22° à  Réaumur: Temperaturmaß, 17 Réaumur entsprechen 21,25 °C17°[ Réaumur], le froid était sensi-
ble. Il tombèrent [sic]  Ligne: Längenmaß (Frankreich), 7,5 Ligne entsprechen 16,92 mm7,5 lignes d’eau. Cette eau de
pluye était un peu plus chaude que l’air environ
nant à 16 innerhalb der Zeile Réaumur: Temperaturmaß, 17,7 Réaumur entsprechen 22,12 °C17°,7. L’évaporation des gouttes tom-
bantes produit du froid. Malgré ¾ d’heure d’ora-
ge et des éclairs affreux[,] l’air était aprè[s] la pluye[,]
encore chargé de 1 pouce [d’] E. négative. Le Ciel était
couvert de nuages éparses obscurs. À 4 h 20′ le Th.
était déjà remonté à  Réaumur: Temperaturmaß, 18,5 Réaumur entsprechen 23,12 °C18°,5. L’Électr. disparut,
mais elle restait négative jusqu’à 5 h 45′. À 11 h du
soir[,] H 48. Th.  Réaumur: Temperaturmaß, 19 Réaumur entsprechen 23,75 °C19.   Kommentar Carmen Götz
Vgl. die Anm. zu Bl. 90v.

 [Schließen]
Électr.
0. Anmerkung des Autors (am linken Rand) Le bruit du tonnerre des
orages les plus proches,
le peu de foudres [sic] qui
tombent [sic] à terre (quoique
on oppose à cette raison
le peu d’habitants qui
observent, le peu d’habi-
tations) me paraissent
indiquer que les ora-
ges sont pour la plus
part plus élevés ici
que dans les zones tem-
pérées
[.] La haut. de l’
atmosphère que je suppose
plus grande sous les tropi
ques
à cause de la force
centrifuge y contribue-t[-]
elle.
Il innerhalb der ZeileY-a[-]t-il des éclairs
qui fuyent le métal.
  Kommentar Carmen Götz
Humboldt war im Juli 1795 in Venedig; vgl. die Anm. zu Bl. 26r.

 [Schließen]
À Venise[,] dans une égli
se[,] en 1796[,]
il tomba
un éclair qui toucha
tout ce qui n’était pas
de metal, dont il passa
très près. À Dénia
dans le   Kommentar Ulrike Leitner und Carmen Götz
Das Königreich von Valencia bestand bis 1707 und wurde dann Bestandteil der spanischen Monarchie. — Humboldt hielt sich Anfang Februar 1799 in Valencia auf; vgl. auch Bl. 9v des Spanien-Tagebuchs.

 [Schließen]
Roy. de Valence

l’éclair brisa[,] dans une
batterie[,] le mur et tout
le bois des Canons, mais
non les cloux[,] et ne
toucha pas le Canon
même.
Anmerkung des Autors (am linken Rand) Les endroits où les orages
sont les plus forts[,] où les
tonnerres ressemblent à des Coups
de Canons[,] sont Portobelo, Río
de la Magdalena
, Esmeralda
Mais aussi quelle masse
d’E. dégagée par la pluye
abondante, evaporisée
sur un sol ardent.   Kommentar Ulrike Leitner
Volta versuchte, Luftelektrizität aus dem Austausch von verdunstendem Regenwasser mit positiver Ladung und der Erde mit negativer Ladung zu erklären.

 [Schließen]
Volta
.
Anmerkung des Autors (am linken Rand)

  Kommentar Ulrike Leitner und Humboldt 2000
Cordonazo de San Francisco sind die meist stürmischen Tage vor und nach dem Fest des heiligen Franziskus (4. Oktober).

 [Schließen]
Cordonazo.

C’est la pleine lune après l’
équinoxe près du jour de
S François[,] qui est connue
dans le Golfe du Mexique
pour porter quelques jours avant
ou après de terribles   Kommentar Carmen Götz
Orkan; frz. ouragan, span. huracán.

 [Schließen]
ouracans
.
La pleine lune se distingue
singulièrement l’an 1800.
Nous eûmes un Coup de vent
très fort (et très peu coun
à Cumaná) le 4 S innerhalb der Zeile2 Octobre
à 4 h quelques minutes avant le
moment de la pleine lune. Quel [sic]
est la cause physique de ce
phénomène? Il y a des isles oú
l’on ne laisse sortir aucun bâtiment du port avant l innerhalb der Zeileque le Cordonazo ne soit passé. Ce
pendant[,] près de la Côte de Cumaná la mer n’est presque jamais très mauvaise.

Le 22 Sept. où je me trouvai [sic] coe de coutume
pendant une heure entière l’Électromètre à la
main sur la   Kommentar Carmen Götz
Die Terrasse des Hauses von Pasqual Martínez, wo Humboldt seit seiner Rückkehr von der Orinoco-Reise, Ende August 1800, in Cumaná wohnte; vgl. Bl. 93v.

 [Schließen]
terrasse
[,] j’observai 1) qu’il y eut
de forts éclairs et un tonnerre très proche sans

Die Erstellung der Datenbestände der edition humboldt digital ist ein fortlaufender Prozess. Umfang und Genauigkeit der Daten wachsen mit dem Voranschreiten des Vorhabens. Ergänzungen, Berichtigungen und Fehlermeldungen werden dankbar entgegengenommen. Bitte schreiben Sie an edition-humboldt@bbaw.de.

Zitierhinweis

Humboldt, Alexander von: Voyage d’Espagne aux Canaries et à Cumaná Obs. astron. de Juin à Oct. 1799 [= Tagebücher der Amerikanischen Reise I], hg. v. Carmen Götz und Ulrike Leitner unter Mitarbeit von Sandra Balck, Linda Kirsten, Ulrich Päßler, Eberhard Knobloch, Oliver Schwarz, Laurence Barbasetti und Regina Mikosch. In: edition humboldt digital, hg. v. Ottmar Ette. Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften, Berlin. Version 8 vom 11.05.2022. URL: https://edition-humboldt.de/v8/H0016412/48v


Download

 Dieses Dokument als TEI-XML herunterladen

Kanonische URLDieser Link führt stets auf die aktuelle Version.

https://edition-humboldt.de/H0016412/48v