| 128r    Isle de Cube. Antilles en general Anmerkung des Autors (am linken Rand) nemlich
mit Verzehrung im 18. Jh. kameralistischer Begriff für Verbrauch.
 [Schließen]
Ver-
zehrung

im Lande

([n.] 1.) Produit de toute l’Isle 1804 de  Caja: Gewichtsmaß (Spanien), 250.000 Caja entsprechen etwa 50.000 Tonnen250000 Caxas Anmerkung des Autors (am oberen Rand)en 1812-1814 pas plus de  Caja: Gewichtsmaß (Spanien), 200.000 Caja entsprechen etwa 40.000 Tonnen200,000 caxas   Francisco Arango y Parreño war neben Antonio del Valle Hernández die wichtigste Quelle für Humboldts Kenntnisse auf Kuba. Humboldt zitiert hier offenbar verschiedene Literaturquellen  (Arango y Parreño/Torrontégui 1796, Arango y Parreño 1812 u.a.), die meist in den Documentos 1814 (Arango y Parreño 1814), den Obras (Arango y Parreño 2005, I-II) und in Patriota americana 1812  (Arango y Parreño 1812) erschienen sind. Einige befinden sich in Manuskriptform im Nachlass Humboldts (Biblioteka Jagiellońska). Vgl. auch Humboldt 1826, I, 190–192.
 [Schließen]
Arango
à  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 16 Arroba entsprechen etwa 184 kg16 arrobes de Sucre
=  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 1.000.000 Quintal entsprechen etwa 50.000 Tonnen1 millions [sic] de quintaux =  Peso: Währungseinheit (Spanien)8 mill. p. Il y a 15 ans que l’Isle ne produit que  Caja: Gewichtsmaß (Spanien), 100.000 Caja entsprechen etwa 20.000 Tonnen100000 Caxas[.]
1 Cavall. de Tierra donne dans l’Isle[,] t. moyen[,]  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 2.000 Arroba entsprechen etwa 23 Tonnen2000 ar.  am rechten Randde Can̅a del pays mais  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 3.500 Arroba entsprechen etwa 40 Tonnen3500 arr de Can̅a d’Otaheiti [.] Anmerkung des Autors (am rechten Rand) La Can̅a  „[...elle] se distingue par un vert plus clair. Sa tige est plus élevée, plus grosse, plus succulente. Toute la plante annonce une végétation plus luxurieuse. Elle est due aux voyages de Bougainville, de Cook et de Bligh. Bougainville la transporta à l’île de France, d’où elle passa à Cayenne, à la Martinique, et, depuis 1792, au reste des Antilles.“ Humboldt 1814-1831, II, 43; vgl. auch Humboldt 1826, I, 235.
 [Schließen]
d’Otaheiti devient[,] après 4-6 ans[,]
certainement plus minces [sic]

mais les articulations
restent toujours très
longues, canuto largo[,]
les nœuds très eloignés
les uns des autres, tan-
disque
les nœuds très rap-
prochés de la Can̅a
creolia[,] lui donnent une
substance plus seche et ligneuse.
Pour calculer sur
combien de lieuex
se produisent ces
 Caja: Gewichtsmaß (Spanien), 250.000 Caja entsprechen etwa 50.000 Tonnen250000 Caxas de
Sucre[,] ne comptez que
sur  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 1.500 Arroba entsprechen etwa 17 Tonnen1500 arr.
par Caballería [voyez] n. 14[.]

Il y en a de  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 1.200 Arroba entsprechen etwa 14 Tonnen1200 à  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 4.000 Arroba entsprechen etwa 46 Tonnen4000 arobes, produit tres inegal non
tout par  über der Zeileà raison du sol, que de la saison dans la
quelle on a planté la Canne. A S. Domingue[,] 1 Caballeria donnait  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 4.000 Arroba entsprechen etwa 46 Tonnen4000 arrobes a cause de la belle culture, de l’arrosement. On planta des plantes bulbeuses  Süßkartoffel
 [Schließen]
Convolv. batatas
avant de planter la Canne. Anmerkung des Autors (am rechten Rand) Musa und
Zucker in
Brasil
noch
in  Fuß: Längenmaß (Preußen), 5.000 Fuß entsprechen 1,57 km5000
F
Höhe
gebaut
  Eschwege stand seit 1803 als Bergwerksdirektor in portugiesischen Diensten. Nach seiner Rückkehr aus Brasilien, wo er von 1809 bis 1821 lebte, publizierte er mehrere Werke, die von Humboldt in seinem Mexiko-Essai (2. Aufl. Humboldt 1825-1827) und in seinem geognotischen Essai (Humboldt 1823) zitiert wurden. Möglicherweise hat Humboldt diese Information aber auch bei einem Gespräch anläßlich von Eschweges Besuch in Paris 1821 erhalten. Vgl. Kutzinski 2016, 149–150. Im Nachlaß Humboldts in Berlin, in einer Mappe mit gesammelten pflanzengeographischen Informationen, befindet sich eine kleine Notiz: „Eschwege bananen Zukker 5000 Fuß engl[ische] östl[ich] v[on] Villarica [...] pas chênes, pas Pines au Brasil [...]“ (Nachl. Alexander von Humboldt, gr. Kasten 6, Nr. 74a) . Hinweis von Ulrich Päßler, Berlin.
 [Schließen]
Eschw
.

A l’Isle de Cube[,] la Canne dure dans des pays vierges
20-23 ans, puis il faut la planter tous les 3 ans
de nouveau. A l’Hacienda de Matamoros il y a
2 Canaverales qui donnent dejà du sucre depuis 50 ans.
La Canna d’Otaheiti donne un ju [sic] qui necessite moins d’
alcali. Le plus grand  Zuckerfabrik. In der Zuckerproduktion auf Kuba verwendet für die durch Wassermühlen (im Gegensatz zu den trapiches) fabrikmäßig hergestellte Zucker.
 [Schließen]
Ingenio
a 300 Negres et fait  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 38.000 Arroba entsprechen etwa 437 Tonnen38000 ar
de Sucre. Un negre coute par an  Peso: Währungseinheit (Spanien)30  Peso: Währungseinheit (Spanien) p. de nourriture.Anmerkung des Autors (am rechten Rand) ⎡ La Douane a produit
en 1800 et 1801 plus
de  Peso: Währungseinheit (Spanien)2 mill. de p. en tems
de pais[,] à 1 mill.[.] Le Tabac
de l’Isle: produit annuel  Peso: Währungseinheit (Spanien)700000 p. [.]
Nebenrechnung des Autors (am rechten Rand) 3500 [÷] 4 [=] 870 [sic] 
250000[ [×] 4 [=] ]1000000

([n.] 2) Quelle energie de Negre. Il n’y a pas 2 mois qu’un Negre fugitif
se ch  innerhalb der Zeilecachait dans un Cañaveral. On y mit le feu, les Esclaves se
mettent [sic] autour afin que le feu ne pren̅ent [sic] pas plus loin. Le fugi-
tif fut trouvé suffoqué dans la paille. Il prefera cette mort au
danger de se laisser prendre. Quel beau spectacle que de voir bruler[,]
une belle nuit d’eté[,] un Cañaveral. Ces tourbillons de fumées, en bas
[–] bleue-verte[,] plus haute [–] jaune, puis rouge. Cette fumée (resine) s’enflam̅e
à  Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 50 Toise entsprechen 97,42 m50- Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 60 Toise entsprechen 116,90 m60 t. de hauteur et presente une [sic] imense Masse  innerhalb der Zeileespace enflamée [sic].

([n.] 3) Le   Parthenium, botanische Planze aus der Familie Asteraceae
 [Schließen]
Parthenium histerophorus
qui abonde au Mexique à  Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 900 Toise entsprechen 1,75 km900 t. et couvrent [sic]
les champs de la Isla  innerhalb der Zeile l’Isle de Cube. Les betes ne le mangent pas[.]
On s’en sert pour des bains aromatiques et pour chasser les puces com̅e
la Cassia a Cumana.

Aufgeklebte Notiz des Autors (am rechten Rand)

| 127r

 Da der Botaniker William Roxburgh in Indien geforscht hat, könnte es sich eventuell um eine botanische Notiz handeln: Corr[ea] R[oxburgh].
 [Schließen]
Corr R
au nord[-]ouest de
Calcutta à 200
près du haut
Bengal en
tout du
l'avoine
le Th
à 4o
| 127v  leer (Eine Seite) [...]

 ([n.] 4)  Dans l’Isle de Cube les œillets, les  Primula auricula
 [Schließen]
auricules
et d’autres fleurs ne donnent
de grandes fleurs que la première année[,] puis elles degenerent et comme la pre
miere
fleur est rarement si grande que celles d’Europe. La cause sera que
les vegetaux n’ont pas la même flexibilité de fibre que l’homme et[,] quoique
la Chaleur parait [sic] presque aussi grande en ete en Europe qu’ici[,] il man-
que d’autres conditions a la rigueur de la plante. Differente longueur
des nuits, lumière, jeu d’electricité. A Xalappa et Quito[,] il y a de
superbes œillets. Des Roses toutes [sic] l’année a Quito. On se plaint
aussi que les plantes d’Europe ne sentent pas bon assez sous les Tropiques[.]
La Chaleur dissipe les odeurs, les volatise [sic] trop. Les legumes, choux, salade[,]
epinards, [...] deviennent generalement trop ligneux sous les Tropiques.
C’est l’effet de trop de Vegetation, trop de fertilité. Mais vu
la grande analogie qu’il y a entre les Pomiers et Poiriers[,] les derniers
ne se donnent pas en tant d’endroits ou se donnent les Pommes.
La Culture a fait de grand [sic] progrès aux Isles. Autour de la
Havane se donnent en abondance des asperges, salades, epiñardes [sic],
fraises, petits poids, fêves, resains [sic], patates… tout cela
depuis peu aussi a Veracruz. Le Trigo ne donnant(?) pas de graines à
Xalappa et et [sic] donne beaucoup de farine a la Victoria (Caraccas)

et aux  Humboldt meint die damalige Provinz Cuatro Villas (Trinidad, Sancti Spíritus, Villa Clara und San Juan de los Remedios) in Zentralkuba, die durch spätere Neuordnung nicht mehr existiert.
 [Schließen]
4 Villas de l’Isle de Cube
dans un terrain tres
peu elevé.Anmerkung des Autors (am rechten Rand) Le Trigo a même don-
né beaucoup de graines
près la Havane [voyez] n[.] 18.
et on y [a] cultivé du
lin qui ait donné des
toiles très fines. La
Nature se plie a tout.

 ([n.] 5)  La plaine des Guines est couverte d’une  „Toute cette formation, que je désignerai sous le nom de Calcaire des Guines, pour la distinguer d'une autre beaucoup plus récente, forme, près de la Trinidad, dans les Lomas de S. Juan, des pics escarpés [...] Elle renferme aussi de grandes cavernes, près de Matanzas et de Jaruco. Je n'ai pas appris qu'on y ait jamais trouvé des ossemens fossiles.“ Humboldt 1826, I, 55
 [Schließen]
formation calcaire poreuse

(com̅e celle de Franconie) blanc-jaunatre[,] pleine de petrifactions [sic] de
Pectinites, Cardium. Elle est souvent claire(?) et ressemble à celle du
Jura. Anmerkung des Autors (am rechten Rand) La pierre calcaire du Jura a de
fameuses Cavernes à Matanzas et
Jaruco. Je n’y ai jamais entendu parler
d’ossemens fossiles. Personne n’y observe.  am linken Rand⎡Cette format. calcaire se retrouve en Virginie[.] V.  In den Tagebüchern Humboldts ist nur die Überfahrt von Kuba nach Philadelphia überliefert, und hier findet sich kein Hinweis auf diese Formation in Virginia. Zum Aufenthalt in den USA (20. Mai-30.Juni 1804) sind keine Tagebuchaufzeichnungen erhalten. Vgl. Humboldt 2003a, 297–307.
 [Schließen]
Etats unis [sic] MSS.
A S. Yago de Cube[,] il y a du Granite, du Schiste primitif[.]
L’Isle est la plus elevé [sic] dans les Montagne [sic] del Cobre et de
Turquin (= aux   Gipfel auf Jamaika, einer der höchsten der Karibik
 [Schließen]
blue Mountains
) mais non mesurées[.] Depuis la Mer[,]
de la Trinité à l’est[,] toute l’Isle n’a que de petites Collines
de  Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 50 Toise entsprechen 97,42 m50- Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 30 Toise entsprechen 58,45 m30 t. de haut. Elle ressemble à l’Angleterre. [Voyez] n. 11.Anmerkung des Autors (am rechten Rand) Les Couches de Gypse de l
’Isle de Cube
contiennent du
Soufre près S. Antonio de los
Baños
. J’ai vu aussi les 2 for
mations de grès[,] l’une calcaire
très très neuves [sic][,] l’autre argilleu
se rouge avec des grains du
Quarz. [Voyez] n[.] 24. Le Cerro
de Guajabon
a  Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 390 Toise entsprechen 759,88 m390 t .
Ferrer[,] Resultat[,] p 9. Les Tettas
 Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 100 Toise entsprechen 194,84 m100- Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 110 Toise entsprechen 214,32 m110 t. ? Donc les Cerros
 unter der Zeiletournez | 128v de Turquino (Pic) peutetre [sic]
 Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 800 Toise entsprechen 1,56 km800 t .

 ([n.] 6)   Vgl. Humboldt 1826, I, p. 326, n. 3.
 [Schließen]
La legislation espagnoles [sic] des esclaves est aussi confuse que celle de toutes les
Nations.
Elle n’a de preferable a celles que 3 points[:] 1.° que l’Esclave
peut racheter sa liberté por [sic] un prix le plus bas[,] fixé par des
personnes qui l’evalue [sic], generalement de  Peso: Währungseinheit (Spanien)200- Peso: Währungseinheit (Spanien)400 p. [;] 2° que | 128v l’Esclave peut forcer le Maitre a le vendre à un autre[;]
3o que la  (engl.) Freilassung aus Sklaverei
 [Schließen]
Manumission
est libre. A S. Domingue elle
etait defendu [sic] et le maitre avait a payer une amende
de  Peso: Währungseinheit (Spanien) 4 - Peso: Währungseinheit (Spanien)700 p. dans les Caisses publics [sic]. Le Gouv. ne voulut
plus de  innerhalb der Zeile pas de liberté. Et croirait-on qu’à la Ha
vane
il y a des Espagnols contraires à ces 3 loix humai-
nes? D’ailleurs aucun age [n’]est fixé a l’Isle de Cube
pour vendre l’enfant Negre. On peut le vendre à la
mamelle, l’arracher du Sein de sa mere!! [voyez] n. 13.

([n.] 7) La Culture du Sucre comencait a S. Domingue en 1698[,]
on ne cultivait alors que du Tabac, du Cacao[,] de l’Indigo
et le Gouv. même etait contraire à celle du Sucre. V
Traite d’economie politique des Colonies par   Page zitiert hier aus einem Brief vom 26.2.1698 an den Gouverneur von Saint-Domingue, worin die Effizienz der Zuckerkultur im Vergleich zu anderen Anbaugebieten diskutiert wurde, und merkt an, dass in Frankreich mit einer Schiffsladung auch Zucker angelangt sei. (Page 1801, I, ii-iii)
 [Schließen]
Page[,] an 9.[,] p. III.

([n.] 8) La premiere année de la revolution (destruction) de S. Doming
 innerhalb der ZeileDomingue
[,] le prix du Sucre a la Havane montait à 35 r.
au lieu de 16 r.[,] [ce] qui est le com̅un par arrobe.

 ([n.] 9)  En 1788 les Ant  innerhalb der ZeileAntilles anglaises (La Jamaique, la Barbade,
la Grenade, les Grenadins, S. Vincent, la Dominique, S. Christophe[,]
Antigua, Mont Serrat et les Vierges) avaient 528302 ames. La partie espagnole de S.
Domingue
n’a que 125000
hab
dont 15000 esclaves.
  La population se composait, en 1788, de 125,000 personnes de tout sexe et de tout âge, 110.000 sont libres [...] 15,000 sont esclaves. (Page 1801, I, 42)
 [Schließen]
Page I[,] p. 42.

entre les quels

  • blancs 59943.
  •   Marrons (von span. Cimarrón; auch Maroons) sind von Plantagen geflohene schwarzafrikanische Sklaven und ihre Nachfahren.
     [Schließen]
    Marons
    1400. Anmerkung des Autors (am linken Rand)  über der Zeile⎡Le Major
    Raynel don̅e
    a l’Indoustan
    110 millions d’habitans
    et aux Colonies anglaises
    asiatiques 30 millions[,]
      Depuis les montagnes du Tibet jusqu'à l'embouchure du Gange [...] l'Angleterre règne sur 50,000,000 d'hommes. Le Major Raynel donne à l'Inde, proprement dite [...] 110 millions d'habitants. (Page 1801, I, 59–60)
     [Schließen]
    Page I[,] p 60.
  • Mul. et Ne
    gres
    libres 12798.
  • Esclaves 454,161.
Les Antilles francaises avaient[,]
avant la revolution[,] 80000 Europeens[,]
40000 mulatres ou Negres libres et
670000 esclaves[.]  Vermutlich bezieht sich Humboldt hier erneut auf Page. Allerdings werden diese Zahlen in Tome I genannt: Nous avons vu que 80,000 Européens, 40,000 mulâtres ou nègres libres et 670,000 esclaves, distribués dans nos Colonies d'Amérique, nous imprimaient un mouvement commercial qui était, à l'iniversalité de nos opérations, comme 2 sont à 5: plus un profit réel et immédiat de  Franc: Währungseinheit (Frankreich)92,410,558 f. (Page 1801, I, 225)
 [Schließen]
[Page,] II[,] p. 225.
Ils [sic] produisaint [sic]
et envoyait [sic] en France pour  Franc: Währungseinheit (Frankreich)218 mill. de francs
de denrées.

La Jamaique seule 291400 hab. (30000 blancs[,] 10000 Mul. et
Negres libres, 250000 Esclaves)[.] La Barbade 79162 (blancs 16167
beaucoup! Escl. 62160[)]. Antigue 40398. S. Christophe
30303. La Grenade 26141. Montserrat 20720(?) Domini-
que
16648. S. Vincent 13330. Les Vierges 10200.  Siehe das Tableau im Anhang von Page 1801, I, zu S. 3.
 [Schließen]
Page[,] p. 3.

[Voyez] n. 12(?).

Anmerkung des Autors (am linken Rand) Ports

Anmerkung des Autors (am linken Rand)Le nouveau   Arango y Parreño/Torrontégui 1796. Die zitierte Passage auf S. 7. Vgl. auch Yacou 2009.
 [Schließen]
Reglement bienfaisant
sur les Cimarrones est du 20 Dec
1796.
Il etait la suite de l’In
forme éloquent que Dr Franc. Aran-
go y Pareño
[,] Oidor honor. y Sindico
del Consulado[,] fit imprimer le 9 Juin 1796.
Il y dit[:] „Los que habian sido testi
gos de la barbarie y crueldad con que al-
gunos quadrilleros tratan a los  Flüchtige schwarzafrikanische Sklaven und ihre Nachfahren in Westindien, auch Maroons oder Marrons.
 [Schließen]
Cimarrones
[,] cla
maban con mucha vehemencia[,] en nombre de
la humanidad (o sea en el de su interes [)]
por que se contubiera tan reprehensible exceso.[“]

(On s’amusait de mutiler les esclaves, c’etait [sic]
des parti[e]s de chasse) [„]Pero el que no pre-
sencio
aquella abominacion[,] el que tiene
muchos huidos y algunas ideas confusas
de la revolucion del Guarico lejos de re
clamar contra el brutal rancheador[,]
insta por que se aumenten sus injustas
facultades. En medio de estos partidos[,]
se pone el de los indiferentes[,] que sin apro-
bar la crueldad[,] ni empeñarse en re-
primirla[,] se fixan tan solamente en el in-
teres
pecuniario y encuentran que es mu
cho dinero el que cuesta la captura
y muchas las facilida
des que goza el aprehensor para servir
se a su antojo del infeliz fugitivo. Este
solo es quien no tiene partidario[,] de
fensor ni protector[,] y por decirlo de una
vez[,] ni aun el derecho de huir de los
rigores del hambre[,] del trabajo y la
crueldad.“.
Voilà des paroles dictés [sic] par
le sentiment. Que la legislation a
changé. Quel contraste avec  Der Code Noir von 1685 sollte den Umgang mit den schwarzen Sklaven in den französischen Kolonien regeln. Er war bis 1848 in Kraft. Humboldt zitiert weiter unten die Aktualisierung von 1724 für die Kolonie von Louisiana, worin für Flucht harte Strafen (wie das Abschneiden eines Beines) gesetzlich vorgeschrieben wurden.
 [Schließen]
le
Code noir[,] le jaret coupé[!]
 ([n.] 10)  La Havane a intra muros 60000[,] extra [muros] 20000 almas. Toute
l’Isle de Cube
150-180000 esclaves. –  Diese Passage (bis ...si personne ne le réclame.) findet sich wieder in Humboldt 1826, I, 324–325.
 [Schließen]
Jadis il y avait
beaucoup de Negres marons dans l’Isle[,] surtout dans les Mon
tagnes de Xaruco[.]
Les Marons bozales marchent tout le jour bê
tement vers l’orient pour aller en Afrique (remarquez qu’ il [sic] cher
chent l’Interieur venant de la Cote occidentale). On les prend fa
cilement. Ils sont souvent si affaiblis de faim qu’il faut
les tenir longtems à l’hopital au bouillon. Les Marons deja
civilisés se cachent près de l’hac. dans les bois, ils savent
qu’on ne trouve pas l’Afrique. Ils se cachent le jour et
volent la nuit des muniatos [sic], des vivres. Quelques un [sic] se mettent
 Gruppen von Flüchtigen ab 7 Sklaven nannte man apalencados und ihre Strafe fiel höher aus als die einzelner. Vgl. Arango y Parreño/Torrontégui 1796, 30.
 [Schließen]
apal a  über der Zeilee ncados
[,] c. a d. se font des retranchements de bois pour se
defendre. Come là sont difficile [sic] a prendre. Il y a 10 ans que
seulement l’Alcalde mayor provincial (place hereditaire de
la famille du C te Bareto) pouvait prendre les marons. On les
prenait difficilement, avec peu de soin[,] et fut alors au
maitre des combe  innerhalb der Zeilecomptes bleu sur les fraix de  Peso: Währungseinheit (Spanien)60- Peso: Währungseinheit (Spanien)120 p [.]
Aujourd’hui[,] chacun a le droit de prendre les Marons[,] on
donne  Peso: Währungseinheit (Spanien)4 p. de prix  am linken Rand recompense et [on] paye des prix fixés pour la nouriture
jusqu’à ce que le Negre a [sic] ete entregado au Consulat. On l’y
trouve là[,] dans le moment ou le Negre manque[,] on envoye son
nom et figuure [sic] au Consulado. On le fait travailler publi
quement[,] si personne ne le reclame.
[Voyez] n[.] 34. C’est le maitre qui chatie le Cimarron a l’Isle de Cube.
On nom̅e apalencados des esclaves cimarrons qui se reunissent a 7.

| 129r3  (n. 11)  Toute la partie occid. de l’Isle de Cube est de Formations secon-
daires, la p calcaire du Jura, du gypse (de los Cayos) et du grès
argilleux rouge. La p. calcaire du Jura abonde surtout. Elle vient
partout au jour au Guines, à Batabano … Elle est très charactérisée
par le ebene Bruch ins flachmuschlige übergehend, röthlichweiß, dünn
schiefrig
identique a celle de Pappenheim surtout à las Lomas de
Camoa
(de  Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 40 Toise entsprechen 77,94 m40 t. de haut) [–] chaine de collines qui bordent les plaines de [sic]
Guines du coté du Nord et [...] tiennent aux tetas de Mana
gua
. Cette format. calcaire de l’Isle de Cube a plusieurs parti-
cularités. Des couches tres poreuses, löcherig avec des troux de  Pouce: Längenmaß (Frankreich), 3 Pouce entsprechen 0,08 m3- Pouce: Längenmaß (Frankreich), 4 Pouce entsprechen 0,11 m4
pouces
[,] identique [sic] à la Formation de Streitberg, alternent avec
des couches denses à fracture [sic] unies [sic]. (La même chose s’observe en
Franconie ou les formation [sic] poreuses du Streitberg et de Sanspareil
reposent sur celles de Pappenheim)[.] Com̅e la Nature du Sol, son
égalité permet de voir peu de la superpositions [sic] des couches (il
n’y a pas de ravins ou Vallées profondes)[,] il faut en juger par
la surface. [sic] et[,] en effet[,] les Couches etant inclinés [sic] de 30 à 40°[,]
la plupart au Nordouest?  Anhang an Humboldt 1826, I, 336–364, siehe auch Humboldt 1826, I, 54ff. Vgl. auch ART II u. VI, 193v, in Humboldt 2003a, 47.
 [Schließen]
(Voyz [sic] mon Voy. de Batabano à Cartha
gene
)
a chaque pas d’autres couches tres profondes paraissent à
la surface de la terre (au jour. [sic]) et tous  über den ursprünglichen Text geschriebendans (?) les ¼ de Creux
on voit cette  über der Zeilele sol couvert des formation [sic] poreuses ou denses [-]
Signe combien de fois ces couches alternent. Cette formation a
aussi la proprieté de celle de Jura (en Franconie)  am rechten Rand⎡de presenter des grandes
Cavernes qui se sont rempli [sic]
d’eau et ont causé la
grande Catastrophe des
moulins de Tabac, qui
céroulerent [sic] sur un terrain
miné et
que les
Coquilles y sont [...] ramassés [sic] par couches isolées. On en voit beau
coup surtout des Couches non ponceuses, qui ne présentent pas un
vestige de petrification. D’autres couches[,] surtout des poreuses[,]
sont remplis [sic] de coquilles et d’imenses masses de Madrepores dans
l’Interieur de l’Isle[.] [voyez ] n 5. J’ai vu ces Madrepores aussi dans
la formation du Jura à Vicenza[,] a la Montaña del Diabolo.
Cette p. calcaire poreuse est  über der Zeilea souvent des taches d’oxides jaunes
de fer. En [...] contiendrait-elle en Couches, Flöze?
La terre rouge[,] si excellente pour le Caffe (de S. Antonio)[,]
serait elle le produit d’une destruction de ces mines de
fer brunes? A Regla et Huanavacoa[,] la Syenite et[,] sur elle[,]
la Serpentine avec du Schillerspath[,] se fait jour au milieu de
cette formation calcaire. L’Isle de Cube presente partout le
paysage le plus agreable par la variété des petite [sic] Collines
couvertes d’arbres, par la majesté des Palmas reales, dont les feuilles
paraissent frisées, qui s’elevent au dessus des Cocotiers, ont
un verd plus fraix,Anmerkung des Autors (am rechten Rand)⎡Pourquoi cette Palma
real qui fleurit Fevr. [-]
Mars[,] est-elle toujours
(com̅e le Bombax) quelque
part plus grosse. Aussi
aucune autre palme
[ne] presente cette contrac
tion dans le tronc
en a. Ce tronc est  Kleine Skizze einer Palme, mit den Bezeichnungen c (unten am Stamm), b (etwas über der Mitte) und a (oben am Stamm), darüber die gefächerten Palmwedel. Vgl. Humboldt 1826, I, 13-14. [Schließen]

blanc et ligneux[,]
de c en a p. e
à 60 piés de haut.
En a comence un
cylindre verd a b[,] de
4-5 piés[,] qui paraît
com̅e
ajouté, d’une substan
ce molle herbacé [sic].   Blütenscheide
 [Schließen]
La Spatha

sort en a de 4-5 pié [sic]
plus bas que b ou se
developpent les feuilles
par les Manuca sauvages … On voit que toute
l’Isle a ete jadis une foret de Palmes et d’Orangers. Ce der-
nier arbre et le Citronnier sauvage se trouve partout chargé de
pommes dorées. Aussi[,] aucune Isle  am rechten Rand⎡des Antilles [ne] répand une si belle odeur
sur mer (le Nez avertit[,] si l’on est plus près du Cap St
Antoine
ou Cap Catoche)[.] Quant aux abeilles[,] c’est  Seit der Antike ist das griechische Bergmassiv Hymette bekannt für sie Honigproduktion
 [Schließen]
le Hymettus
des Antilles
. La varieté de la Culture autour de la Havane
rend le pays tres riant. Partout des cases, entourés [sic] de  über der Zeile Can̅e à Sucre, de
Caffetier, de Mays, de Convolvulus Batatas, Herba de Guinee,
des champs de Piña.

| 129v4.  (n. 12) . Exportation des Antilles anglaises [(] [voyez] n 9.[)] en tout por [sic]
 Franc: Währungseinheit (Frankreich)157000000 francs dont la Jamaique  Franc: Währungseinheit (Frankreich)51 mill. [,] Les Vierges  Franc: Währungseinheit (Frankreich)34 mill [,]
l’Antigue  Franc: Währungseinheit (Frankreich)14 millions fr . Toutes les Antilles anglaises exportaient

 Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 2.623.872 Quintal entsprechen etwa 131.194 Tonnen2623872 quint. de Sucre dont
la Jamaique  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 840.548 Quintal entsprechen etwa 42.027 Tonnen840548 qu.
les ViergesAnmerkung des Autors (am linken Rand)⎡i e. les Vierges anglaises qui sont Tortola, l’Ane-
gada
et la grande Vier-
ge.
 Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 709.242 Quintal entsprechen etwa 35.462 Tonnen709242 qu.
Antigue  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 284.526 Quintal entsprechen etwa 14.226 Tonnen284526  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 284.526 Quintal entsprechen etwa 14.226 Tonnenqu.
Tous exportaient Rum 6,482,441 gallons dont
la Jamaique 2,543000 gallons
les Vierges 1361648
Antigue 716546
Tous Caffé  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 27.894 Quintal entsprechen etwa 1.395 Tonnen27894 quint dont les Vierges  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 17.088 Quintal entsprechen etwa 854 Tonnen17088 qu.
Dominique  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 16.149 Quintal entsprechen etwa 807 Tonnen16149  über der Zeile  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 18.149 Quintal entsprechen etwa 907 Tonnen18149  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 18.149 Quintal entsprechen etwa 907 Tonnen quint
Jamaique  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 6.395 Quintal entsprechen etwa 320 Tonnen6395
Tous Coton  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 10,17 Livre entsprechen 4,98 kg10,170886 livres
dont la Barbade  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 2.705.975 Quintal entsprechen etwa 135.299 Tonnen2,705975
Jamaique  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 1.905.467 Quintal entsprechen etwa 95.273 Tonnen1905467
Grenade  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 2.062.427 Quintal entsprechen etwa 103.121 Tonnen2,062427
Vierges  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 1.026.699 Quintal entsprechen etwa 51.335 Tonnen1,026699
Anmerkung des Autors (am linken Rand)Page calcule
I[,] p.  Cetait-là le résultat du travail de 250.000 Esclaves, qui représentaient  Franc: Währungseinheit (Frankreich)192 francs par tête. (Page 1801, I, 7)
 [Schließen]
7
[,] por [sic] l’
exportation[,] qu’
un Negre à la Jamai
que
produit 192 fr
par an[,] car 250000
Esclaves produisaient pour
47 mill. de fr.[.] Calculez
pour la Havane

W
Nebenrechnung des Autors (am linken Rand) 7400000 [×] 15 [=] 111,000000

Tous Indigo 42651 livres[,] Cacao  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 10.231 Quintal entsprechen etwa 512 Tonnen10231 quint. [,] Tabac  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 18.140 Livre entsprechen 8,88 Tonnen18140
livres
. Il ne faut pas oublier que une grande partie de
ces exportations sont etrangeres et venu [sic] par comerce d’en
trepot
(Zwischenhandel.)  Siehe Tableau B im Anhang von Page 1801, I, zu S. 3
 [Schließen]
Page[,] p. 3.

( n. 13 ) Esclaves v. n. 6. On introdusit [sic] a S. Domingue annuellement 30000  über der Zeile26000 Negres.  Page nennt nach anderen Quellen für das Jahr 1788–29.505 und für 1789 – 27.218, und vermutet für die darauffolgenden beiden Jahre je 30.000 importierte Sklaven. (Page 1801, I, 13)
 [Schließen]
Page I[,] p. 13
.
Avant 1788 les Anglais importaient annuellement 35000 esclaves
dans les  über der Zeile aux Colonies espagnoles et francaises.  am linken Rand⎡Le Comerce de Liverpool
a publie 1787 que la traite
des Negres de toute [sic]
les Nations va a 74200
Negres dont 38000 par les
Anglais[,] 20000 par les
Francais[,] 10000 Portuguais[,]
4000 Hollandais[,] 2000 Da
nois. Les endroits dont on
retire le plus de Negres se
suivent ainsi: Bonny
et le Nouveau Calabar,
Loango[,] Melimba et au
Cap Renda, la Cote d’
Or
, à St. Paul et

Benguila, au vieux Cala
bar
[.]  Un état authentique fourni par le commerce de Liverpool au gouvernement Anglais, en 1787, ne porte qu’à 74,200, le nombre des esclaves traités à la côte d’Afrique; 38,000 furent traités par les Anglais, 20,000 par les Hollandais, 2,000 par les Danois. Page zitiert weiter aus dem traité 1787, aus welchen Regionen wieviel Sklaven stammen, und kommt dann auf die Gesamtsumme von 74,200. (Page 1801, II, 420–421)
 [Schließen]
Page II[,] p. 420
[.]
Les Etats unis ont 5-600000
Negres[.]  5 ou 600,000 nègres (Page 1801, II, 146)
 [Schließen]
Page II[,] p. 146
.
En 1788 le comerce francais
fournissait le Negre
pour  Franc: Währungseinheit (Frankreich) 14 - Franc: Währungseinheit (Frankreich)1500 fr. [,]
le comerce anglais pour
 Franc: Währungseinheit (Frankreich)960- Franc: Währungseinheit (Frankreich)1000 fr. [.] Le prix anglais
1801 est  Pfund Sterling: Währungseinheit (Großbritannien)80 livres st =
 Franc: Währungseinheit (Frankreich)1920 fr. [.]  En 1788, le commerce de France vendait le nègres de 14 à 1,500 fr.; le commerce anglais les vendait de 960 à 1,000 fr.; mais ni l’un ni l’autre marché ne peuvent nous servir de mesure, puisque le prix actuel est de  Pfund Sterling: Währungseinheit (Großbritannien)80 liv. sterlings (1,920 fr.) chez les Anglais. (Page 1801, II, 149)
 [Schließen]
Page II[,] p. 149.
Nebenrechnung des Autors (am linken Rand)1450[ [÷]4] = 290
192
[Voyez] n. 28. 25.

 n. 14 [.]   „[...] l'île de Cuba, par sa surface ondulée, sa verdure toujours renaissante et la distribution des formes végétales, offre, à chaque pas, le paysage le plus varié et le plus agréable. Deux arbres à grandes feuilles coriaces et lustrées, le Mammea et le Calophyllum Calaba, cinq espèces de palmiers (la Palma real ou Oreodoxa regia, le Cocotier commun, le Cocos crispa, le Corypha Miraguama et le C. maritima), et de petits arbustes constamment chargés de fleurs ornent les collines et les savanes. Le Cecropia peltata marque les endroits humides. On seroit tenté de croire que toute l'ile a été dans l'origine une forêt de palmiers, de citronniers et d'orangers sauvages.“ Humboldt 1826, II, 67–68.
 [Schließen]
L’Isle de Cube produit 3 resines d’une grande
vertu medicinale, l'Oaye ou Calophyllum [...] Inophyl -
lum[,] frequent dans los Guines, le Guaguasi Nov. genus
et le Manhou ou  
 [Schließen]
Garcinia cornea
frequent près du
Batabano et dans tout le Sud de l’Isle. Jose Peral-
ta
et Guio.
Mais le Caloph. inoph. et le Garcinia cornea
sont des  Calophyllum inophyllum ist eine Baumart aus der Gattung Calophyllum, aus der Familie der Calophyllaceae, bekannt als "indisches Mahagoni“. Garcina cornea ist ein immergrüner Baum vor allem in Indien, eine Nutzpflanze mit essbaren Früchten, siehe „The Linnean Collections“ .
 [Schließen]
espèces des Indes orientale
? Le serpent  Maha oder Maja ist die Bezeichnung für die westindischen Boas in der Sprache der Taino, des bereits kurz nach der Conquista ausgestorbenen Volks der Kleinen Antillen.
 [Schließen]
Mahà

très inocente, sans venin, mange des poules et sur tout des
chats dont il est tres friant. Il a 5-6 [...]  über der Zeilevares de
long et est  Pouce: Längenmaß (Frankreich), 4 Pouce entsprechen 0,11 m4- Pouce: Längenmaß (Frankreich), 5 Pouce entsprechen 0,14 m5 pouces de large  über der Zeilegros . Il entre à la
Campagne jusque dans les maisons, le dos est brun[-] noira-
tre
, le ventre blanchatre. Il etourdit les animaux
par son Soufle[,] ouvrant sa large gueule. Mais ce
Soufle est inocent pour l'hom̅e. Cela ne prouve-t-il
pas que c’est l’enchantement de loin, le magne-
tisme
des yeux? Les pauvres gens de la Campagne
et les Nègres mangent le Mahà. C’est un Boa[,]
la peau tigrée en Echec com̅e la Traga Venado de l’Ore
noque
[,] nous en avon [sic] la peau[.]

Anmerkung des Autors (am linken Rand) 1 Carr  innerhalb der ZeileUn Carreau de
terre a S. Domingue
donne  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 2.500 Livre entsprechen 1,22 Tonnen2500 livres
de Caffé
1 Carreau =  Toise carrée: Flächenmaß (Frankreich), 3.403 Toise carrée entsprechen etwa 13 km²3403 t
1 Carreau donne  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 40 Quintal entsprechen etwa 2 Tonnen40 quint
de Sucre. [voyez ] n 23.

S. Domingue  über der Zeile francais! a  Lieue carrée: Flächenmaß (Frankreich), 1.700 Lieue carrée entsprechen 33.643.000,00 km²1700 lieuex de 25 = 1°. dont  Lieue carrée: Flächenmaß (Frankreich), 121 Lieue carrée entsprechen 2.394.590,00 km²121. [sic] l
produisaient pour  Franc: Währungseinheit (Frankreich)169 mill. de fr. de [sic] Sucre[et] du Caffe.

 On ne peut se défendre d’un sentiment d’admiration, quand on voit 186,142 carreaux égaux à 121 7/10 lieues carrées de surface produire une quantité de denrées d’exportation, estimées sur un pied moderé, à leur arrivée en France, 169,014,000 fr. (Page 1801, II, 5–6)
 [Schließen]
Page II[,] p. 5.

S. Domingue avait 1788 – 520000 hab. dont blancs 40000
affranchis 28000
Esclaves 452000
_______________ 1802 – 375000 hab dont bl Laboureurs 290000.
Domestiques, manouvriers[,]
matelots…
47700.
Soldats. 39000.

S. Domingue a produit en 1799
¼ de Sucre [et] Caffe du produit de 1788.

| 130r5.  n. 15 . On cultive dans l’Isle de Cube 3 Canne [sic] à Sucre[:]
la rouge de la Guinée[,] excellente pour les eaux de Prés[,]
celle d’Otaheiti et celle Creolia. Gaspard de Peralta erhielt als erste 1595 von der spanischen Krone das Privileg des Sklavenhandels in Spanisch-Amerika. Vgl. Humboldt 1826, I, 168.
 [Schließen]
Peralta
pretend que
les 2 premières sont du genre Arando.
 [...] como no conociessen el Oro, por riquesa, ni lo estimassen, haciaseles de mal, el sacarlo de los Arroyos, y sobre haz de la tierra donde se cría: y sentían demaciadamente, por poca que suesse, la molestia, que sobre ello les daban los Españoles: y como tambien el demonia incitasse por su parte, y con gente tan simple, viciosa, y holgacana, pudiesse lo que quitiesse: sucedió, que por no sacar Oro, que en esta isla lo ay bueno, y en abundancia, se ahorcaron de tal manera, y con tanta priesa, que huvo dia de amanescer cinquienta casas juntas de Indios ahorcados, con sus mugeres, y hijos, de un mismo Pueblo, , que apenas quedo en el hombre viviente, que era la mayor lastima del mundo, verlos colgados de los arboles, como pajaros corcales, quando les arman lacos: y no bastaron remedios, que los Españoles procuraron, y hicieron para los estorvar. Con esta plaga tan abominable, se consumieron los naturales de aquella Isla, y sus comarcas, que oy casi no ay ninguno. Desde este sucedio despues la carestia de los Negros, que al presente ay; para llevarlos a todas partes de Indias, que trabajen en las Minas. Garcilaso de la Vega 1723, 16–17. Vgl. auch Humboldt 1826, I, 153.
 [Schließen]
Anmerkung des Autors (am rechten Rand)Les Indigenes
se pendent[.]
Garcilasso II. p 14[.]

n. 16[.] L’Isle de Cube n’a qu’une hacenda [sic][,] celle du Marques
del Arcos
(Rio blanco)[,] qui fait annuellement  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Arroba entsprechen etwa 460 Tonnen40000 arrobes
de  Humboldt hatte bei seinem ersten Kuba-Aufenthalt 1801 auch die Ingenios des Marqués del Arcos (Rio blanco del Norte) besucht und gibt hier die besonders hohen Produktionszahlen von dessen Ingenio an. Vgl. auch Humboldt 1826, I, 210.
 [Schließen]
Sucre

Pour  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Arroba entsprechen etwa 460 Tonnen40000 ar. de Sucre il faut un terain de 50 Caballerías
de tierra, dont la moitié est destiné [sic] à la Culture
du Sucre[,] l’autre moitié au paturage [–] Potreros. 1 Caballería
a 18 cordels (a 24 varas) en quarré = 186624 □ vares[.]
1 Caballer. de terre à  Lieue: Längenmaß (Frankreich), 20 Lieue entsprechen 88,89 km20 lieuex de la distance autour
de la Havane vaut  Peso: Währungseinheit (Spanien)1000- Peso: Währungseinheit (Spanien)2200 p. mais le prix en
est si peu fixe[,] non selon la bonte du terrain mais
selon le desir d’acheter[,] que le prix balance de  Peso: Währungseinheit (Spanien)700- Peso: Währungseinheit (Spanien)3000 p. Anmerkung des Autors (am rechten Rand) On paye à la
Havane 1  unfreier Lohnarbeiter
 [Schließen]
péon
[,] par
jour[,]  Peso: Währungseinheit (Spanien)1 p. [,] un offi-
cial[,] ouvrier[,] tailleur[,]
maçon  Peso: Währungseinheit (Spanien)2 p. et[,] s’
il a quelque habileté[,]
 Real: Spanische Münze20 r
Nebenrechnung des Autors (am rechten Rand) 18 [×] 24  [=]  Vara (spanisch): Längenmaß (Spanien und Lateinamerika), 432 Vara (spanisch) entsprechen 361,06 m 432 var [÷] 2.3 =  Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 187 Toise entsprechen 364,35 m187 t
187 [×] 187 [=]  Toise carrée: Flächenmaß (Frankreich), 34.969 Toise carrée entsprechen etwa 133 km²34969 [Quadrattoisen]
25|0
50[ [÷] 2] [=] 25
25 [+] 50 [=] 75 [×] 5 [=] 375
Lorsqu’en 1798 on crut avoir decouvert dans la Vallée
des Guines un nouvel Dorado, a cause de l’arrosement
(qui est reste objet de Conversation)[,] lorsqu’alors on
crut que 1 Cab. y donnerait  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 6.000 Arroba entsprechen etwa 69 Tonnen6000 arrobes[,] les terres
y monterent à  Peso: Währungseinheit (Spanien)3000 p.  3 Wörter unleserlich [...] a beaucoup baissé[.]

Combien de lieux [sic] quarrés [sic] faut-il cultiver pour produire
les 250000 Caxas de Sucre[?] (n 1.) Cette Culture des Isles cessera
par les emeutes des Negres et par la Culture du Continent[.]
Combien de Sucre n’exporte-pas dejà le Mexique. Aussi
le Caffe de Caraccas, des concurence [sic] que l’on ne conaissait
pas il y a 20 ans.

Pour  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Arroba entsprechen etwa 460 Tonnen40000 ar. de produit annuel il faut 300 Negres
à  Peso: Währungseinheit (Spanien)270- Peso: Währungseinheit (Spanien)300 p. [,] en tems de guerre à  Peso: Währungseinheit (Spanien)500 p. [,] 2 à 3
TrapichesAnmerkung des Autors (am rechten Rand) Au R. de N. Espagne il y
a beaucoup de Trapiches de
Agua très anciens.
à bœuf ou 1½ d’agua[,] c’est[-]à[-]dire 2 moulins
d’eau qui vont constament[,] un [de] jour et un de nuit[.]
C’est surtout aux Guines que l’on a construit depuis
1799 des moulins d’eau avec de belles roux [sic] de  Acajou frz., Mahagoni, vgl. Humboldt 1826, I, 84–85.
 [Schließen]
Cahoba

mais grande difficulté d’amener les eaux dans un pays
si plat. On depense beaucoup dans la reparation des ze-
quias ou Canaux. Pour  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Arroba entsprechen etwa 460 Tonnen40000 ar. de Sucre il faut
1) selon l’ancienne methode Espagnole[,] ou chaque Canne a
son feu très lent[,] 18 piezas 2) selon la  Nach der Sklavenrebellion auf Haiti kamen 1791 französische Zuckerfabrikanten und damit auch neue Produktionsmethoden nach Kuba. Um den Zuckerrohrsaft (guarapo) aus den geernteten Pflanzen zu gewinnen, gab es zwei verschiedene Mühlen: die traditionellen trapiches, durch Muskelkraft (menschliche oder tierische, hier: Rinder) angetrieben, oder Wassermühlen (ingenio). Danach kam der Saft in die Siederei, wo er über mehrere Verarbeitungsstufen in verschiedenen Bottichen oder Kesseln eingedickt und geklärt wurde, bis zum Schluß sich der Zucker in kristallinen Körnern ausschied, entweder der noch unreine braune oder der weisse Zucker. Abfallprodukte wurden weiterverwendet: die ausgepressten Pflanzen als Heizmaterial in der Siederei und die ablaufende Flüssigkeit als Tierfutter. Vgl. Martin 2012, 80–81, Zeuske 2007, 79–81, und Humboldt 1826, I, 212.
 [Schließen]
Methode
nouvelle Francaise des reverberes
[,] 3 Clarificadores[,] 3 peilas
et 2 trains de Tachos (chacun à 3 piezes [sic])[,] en tout
12 fondos ou pièces. Les Reverberes que j’ai fait
executer par  Der französische Ingenieur A. Bailly flüchtete wegen dem Sklavenaufstand aus S. Domingue und arbeitete auf Kuba an verschiedenen Projekten (Entwässerung in Güines und Pflasterung der Straßen in Havanna). Humboldt 2011, 362.
 [Schließen]
Mr Bailli en 1801
[,] à Rio blanco[,] chez
le Cte Xa de Mopox[,] et dans lequel [sic] le Calorique est
egalement distribué, Reverberes qui aujourd’hui portent
mon nom[,] sont ceux que l’on croit et les meilleurs de
l’Isles [sic]. Ils se sont beaucoup répandus. Les 12 pièces
couteront  Peso: Währungseinheit (Spanien)10000 p. [.] Une Clarificadora pese  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 1.100 Livre entsprechen 538,56 kg1100 livres[,]
a 7 r. le livre. Un peu de tambours de fer unis avec
les dents et tout coute  Peso: Währungseinheit (Spanien)3500 p. Les dents seuls [sic] coutent
ici  Peso: Währungseinheit (Spanien)700 p. [.] Un Negre coute par an en nourriture, habille-
ment[,] Medecine 40-45 p.[,] donc par jour près de
X

2 r. car Capital  Peso: Währungseinheit (Spanien)300 p. à 10 p. C  Peso: Währungseinheit (Spanien)30
 Peso: Währungseinheit (Spanien)45
 Peso: Währungseinheit (Spanien)75 p = 600  Real: Spanische Münzeréaux
decomptant les jours de fête  Peso: Währungseinheit (Spanien)2 p. par jour.Anmerkung des Autors (am rechten Rand) Le Tasajo vaut a N Barcellone
1804 l’arobe  Real: Spanische Münze8 reaux [,] à
Buenos ayres 3 r. [(] Mallarino [)].

Nebenrechnung des Autors (am rechten Rand) 18
300000[ [÷] 2 [=] ] 15,000000
2000
60000 [×] 5 [=] 300000
84055000 [÷] 2 [=] 42,027000
872 [+] 768 [+] 242 [=] 1882 [=]  halbiert und Kommastellen verändert
 [Schließen]
94,100000
 gerundet
 [Schließen]
94,000000

284 [+] 709 [=] 993  halbiert und Kommastellen verändert
 [Schließen]
49,600000

48 [÷] 12 [=] 4
400000 [÷] 16 [=] 25000
40 [+] 28 [+] 492 [=] 520

| 130v6a. On donne à 1 Negre ½ arrobe de  gesalzenes und luftgetrocknetes Fleisch
 [Schließen]
Tasajo
de
Buenos ayres
, en outre[,] les  Allgemein Speise, in der Karibik ein traditionelles Gemüsegericht. Vgl. Humboldt 1826, I, 212.
 [Schließen]
Viandas
[,] c. a d. les Calabasses [sic][,]
Muñiatos (Convolvul)[,] forme de Mays Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 1 Arroba entsprechen etwa 12 kg1 ar. de
Tasajo de Buenos ayres = 10-12 r.[.] En fin, [s’il] manque[,] on
leur donne du Bacalao  getrockneter Fisch
 [Schließen]
(salé)
que l’on regarde
comme mal sain. Ce n’est qu’en tems de guerre qu’
il vient plus de tasajo de+  am linken Rand +Barcellone que de Buenos ayres. Un bati
ment
en porte  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 20.000 Arroba entsprechen etwa 230 Tonnen 20 - Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 30.000 Arroba entsprechen etwa 345 Tonnen30000 arrobes. Habillement du
Negre par an  Peso: Währungseinheit (Spanien)15 p.

On doit planter la Canne à Sucre en tems de
pluye[,] de Juillet à Oct. Elle est mûre, fleurit
et c’est le meilleur tems de mollienda de Fevr[.] au
moi [sic] de Mai. A S[.] Domingue on moulait (roulait)
toute l’année.

1 tarea de bois a

  • 2 vares
  • 3
  • 1 — = 6 vares

Z Anmerkung des Autors (am rechten Rand) La Quina naranjada de S.
Fe
qui coute à Carthagene
 Peso: Währungseinheit (Spanien)3- Peso: Währungseinheit (Spanien)4 p. l’arrobe[,] se vend (1804)
à la Havane pour 1 p.[,]
a Cadiz et Barcellone pour  Peso: Währungseinheit (Spanien)4- Peso: Währungseinheit (Spanien)5 p.
la livre ( Mallarino)

On pretend que 3 pains de Sucre (chacun à  Pfund Sterling: Währungseinheit (Großbritannien)  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 25 Livre entsprechen 12,24 kg25 lb [sic] [)]
donnent 1 Varril de miel à  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 2 Arroba entsprechen etwa 23 kg2 arrobes. Un Pain
de sucre avec le Miel pese 50 lb [sic][,] le reste [–] evapo
ration
[.] Mais ces calculs sont tres peu exactes [sic].
Le Miel ou est vendu aux Nordamericains ou
est converti dans le pays même (ce qui est très
profitable) en  Spirituose aus Obst oder Weintrester.
 [Schließen]
eaux[-]de[-]vie
. Les Nordamericains ne
peuvent venir ici en tems de paix que por-
tant des chevaux ou Negres à vendre. Les Caxas
de Sucre se font au Missisipi [sic] ou il y a des moulins
a scier les planches de Sapins  am linken Rand⎡et de Ciprès. On y fait annuellement
 Caja: Gewichtsmaß (Spanien), 16.000 Caja entsprechen etwa 3.200 Tonnen16000 Caxas pour la Havane. Chacune coute[,] faite
avec les cloux[,] 14- Real: Spanische Münze18 r. [.] Une grande Fregatte de Comerce
charge  Caja: Gewichtsmaß (Spanien), 3.000 Caja entsprechen etwa 600 Tonnen 3 - Caja: Gewichtsmaß (Spanien), 3.500 Caja entsprechen etwa 700 Tonnen3500 caxas de Sucre. Le Negociant  über der Zeile⎡ Le Proprietaire [sic] habitant met en Compte au Negociant [sic] la
Caisse d à 26 réaux. Il y [a] des Sapins dans l’Isle
de Cube
dans la Vuelta de abaxo[,] pres Bahia Honda
[–] beaucoup [–] et même des Chênes dans la partie de l’est[,]
près de Nipe, am linken Rand⎡puis à l’Isla de Pinos , mais le transport et manque de mou
lins a scier. On construit quelques Caisses dans l’Isle
de Jobo, p. e. au [sic] Guines ou il y [a] un moulin à
scier. Si l’habitant veut mener lui[-]même son sucre
en ville, il lui faut pour  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Arroba entsprechen etwa 460 Tonnen40000 ar. près de 300 à 400
bœufs. Au voiturier qui menait [sic] sur des charettes à 4-6
bœufs on paye[,] à 12 lieuex de dist de la Hav. [,] la
Conduction à 1 r. l’arr.[,] des Guines [–] à 1½ r. On dit
generalement que  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 3 Arroba entsprechen etwa 35 kg3 ar. de Sucre donne [sic] 1 ar. de  über der Zeile 1 varril de
Miel et que les Melasses suffisent pour l’entre
tient des fraix de l'Hac. Cela est tout au plus
vrai quand on fait soi[-]même de l’eau[-]de[-]vie[.]
Cependant[,] on peut compter que  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Arroba entsprechen etwa 460 Tonnen40000 ar de Sucre
donnes [sic] 15000 varriles de Miel à  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 2 Arroba entsprechen etwa 23 kg2 arr. dont on
fait 6000  über der Zeile 600 pipas de aguardiente de Can̅a à
 Peso: Währungseinheit (Spanien)40 p. Etat de la Sucrerie[:]
fraix de la Sucrerie par an  Peso: Währungseinheit (Spanien)35000 p.

valeur du produit en
sucre  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Arroba entsprechen etwa 460 Tonnen40000 arr
=  Peso: Währungseinheit (Spanien)80000 p.
600 pipas l’eau[-]de[-]
vie a [sic]  Peso: Währungseinheit (Spanien)40 p
=  Peso: Währungseinheit (Spanien)24000
 Peso: Währungseinheit (Spanien)104000
 Peso: Währungseinheit (Spanien)35000
 Peso: Währungseinheit (Spanien)69000 p revenu net.

| 132r6. an a mais dans de bonnes années, que souvent les fraix mon
tent plus haut et il n’y a qu’une Sucrerie dans l’
Isle qui aye faite[,] pluseurs [sic] années de suite[,]  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Arroba entsprechen etwa 460 Tonnen40000 ar. [,] celle
de Rio blanco del Marques del Arcos, pas 6 qui ont fait[,]
10 ans de suite[,]  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 35.000 Arroba entsprechen etwa 403 Tonnen35000 arr. . Le produit est très inégal.
Le Capital employé sont  Peso: Währungseinheit (Spanien)400000 p. entre lesquels

le sol[:] 50 Caball. ...  Peso: Währungseinheit (Spanien)80000 p.
edifices[,] moulins ...  Peso: Währungseinheit (Spanien)100000
300 esclaves à  Peso: Währungseinheit (Spanien)300 p =  Peso: Währungseinheit (Spanien)90000 p.
Cuves, Cylindres, bestiaux[,]
Inventaire ―
 Peso: Währungseinheit (Spanien)130000 p.
 Peso: Währungseinheit (Spanien)400000 p.

Anmerkung des Autors (am rechten Rand)  Toise carrée: Flächenmaß (Frankreich), 3.400 Toise carrée entsprechen etwa 13 km²3400 t produisent a S.
Domingue
 Livre: Münzgewicht (Frankreich), 250.000 Livre entsprechen 122,40 Tonnen250000
livres
 über der Zeile⎡cela ne
donneroit
que 3 p. C.
[,] je crois qu’il
y a erreur[,]
  Wie man einem handschriftlichen Auszug in seinem Nachlass entnehmen kann (Krakow, Bibl. Jag. K. 2, Bl. 88), hat Humboldt  einen Artikel über Tennants  Buch über die Wirtschaft Indiens  (Tennant 1804) in der „Bibliothèque britannique“  (Statistique 1808) gelesen. Der Herausgeber dieses Werks referiert auf den Seiten 31–44 einen Text von Roxburgh, worin dieser auch den Besitzer einer Zuckerplantage auf Jamaica W. Beckford zitiert: "The situation of all the lands hereabouts is exactly alike[…], so that the produce is nearly equal in all, when no unfavourable circumstances happen. The same result is further established by the quantity of sugar a measure of juice will yield. Here it is almost always, except in a very rainy season, or in lodged or wormy canes, about one sixth part; or six pounds of juice yield one pound of sugar. In Jamaica, Mr Beckford says, that on an average eighteen hundred gallons of juice may be reckoned to yield an hogshead of sugar, or sixteen hundred weight, that is, one of sugar to eight of juice. This proves our juice to be one fourth richer than theirs." (Tennant 1804, 41) Diese Passage wird dann auch in den Artikel der Bibliothèque britannique" übernommen. Vgl. auch Humboldt 1826, I, 215 u. 220, sowie Humboldt 2011, 363.
 [Schließen]
Bockford

dit 12 p. C..
 125000 ist die Hälfte von 250000, die nach dem Prozeß als Saft verbleibt
 [Schließen]
 Livre: Münzgewicht (Frankreich), 125.000 Livre entsprechen 61,20 Tonnen125000  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 125.000 Livre entsprechen 61,20 Tonnen livr suc.(?)

400(?) cabr[ouetées]
3 3 %(?)
.
en poids de Canne
à Sucre. La Canne donne
la moitié de son poids
en suc exprimé et  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 250.000 Livre entsprechen 122,40 Tonnen250000 livres
de Cannes peuvent donner
24000 pintes d’eau[-]de[-]vie
Dutrone.   Un carreau de terre qui présente une surface de 3,400 quelques toises, peut produire 2 à 300 cabrouetées de cannes, pesant  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 1.000 Livre entsprechen 489,60 kg1000 livres chacune. La canne a sucre donne ordinairement moitié de son poids en suc exprimé: en supposant un cinquième de perte dans la confection du vin pour le coulage et pour la lie, il resterait  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 400 Livre entsprechen 195,84 kg400 livre d'une liqueur cidre ou vin, produit de d'une cabrouetée de canne. 300 cabrouetees donneraient donc 120,000 liv. de vin ou 60,000 pintes mesure de Paris dont le produit distillé serait 24,0000 pintes d'eau-de-vie [...] Page zitiert nach Dutrône 1791, der die verschiedenen Zuckerprodukte erläutert. (Page 1801, II, 200) Dutrône publizierte über die Zuckerherstellung auf Saint Domingue. Vgl. Humboldt 2011, 363.
 [Schließen]
(Page II[,] p 199.)

donc en bonnes années la Sucrerie produit 17 pour Cent.
Mais n’oublions pas que le produit est très inegal, les ma
ladies des Negres, les pluyes[,] les secheresses, la quantite du
Sucre quebrado qui fait tantot[,] tantot ⅔ du Sucre blanc,
la nouveauté des terres ([voyez] n[.] 1) modifient ce profit. Anmerkung des Autors (am unteren Rand)Les quartiers ou il y a de belles Sucreries sont Partido de
Guanajai[,] entre Mariel et Bahia Honda[,] le plus
fertile de tous, Partido de Rio blanco de Arcos[,] entre
Xaruco et Matanzas, Partido ou Valle de los Guines,
P. de Managua, P. de Quivican[,] près le Batabano, P.
de Guanavacoa,  über der Zeile [voyez] n[.] 36[.] On pretend que les nouveaux trains consument
autant de combustibles que les anciennes chaudiere [sic] parceque
la Cheminée chasse trop de calorique et que l’on
ne gagne que dans le tems[,] et que n’employant que
le bois[,] il faut 5500 tareas de bois à 6 vares cubique [sic]
pour produire  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 30.000 Arroba entsprechen etwa 345 Tonnen30000 arr. de Sucre [(] Bailly [)]. C’est donc
que les nouveaux reverberes sont mal construits. Séchant
bien les  Vgl. Humboldt 1826, I, 69.
 [Schließen]
Bagasses
[,] il est certain que la Canne suffit
pour evaporer le Sucre qui est contenu. De tout
tems on s’est servi d’un peu de Bagasses dans
les anciennes [sic] tachos[.]
 über den ursprünglichen Text geschrieben Nebenrechnung des Autors (am rechten Rand)6
9
54 [×] 3 [=] 162
16 [×] 12 [=] 192r[ [÷] 8] [=] 24
72r [÷] 4 [=] 18r
56 [÷] 4 [=] 14
18 [÷] 12 [÷] 1,5
18 [×] 16 [=] 288 [ [÷] 8] [=] 36
Anmerkung des Autors (am rechten Rand)10 à 14 Nebenrechnung des Autors (am rechten Rand)125 [÷] 2 [=] 62
125: 2=200
100: 380m = 34000 [×] 38 [=] 1292000  zwei Kommastellen weniger
 [Schließen]
12920:
10000=125000 [ [÷] 2] [=] 62500 Kil  Kommastellen geändert
 [Schließen]
625000000
[÷] 1292 [=] 48374613 Rest 48
480 [÷] 14 [=] 34 Rest 4 (1/34)
60000 [-] 35[000] [=] 25000
32000 [×] 35 [=] 11200
4800 [÷] 155 [=] 30
1s [=] 5c
27 [×] 8 [=] 216r [÷] 16 [=] 13,5
32000 [×] 35 [=] 112000
7000 [+] 24[000] [=] 94[00 ??]

La Havane et ces [sic] alentours necessite par an 70-80000
barrils de farine à  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 180 Livre entsprechen 88,13 kg  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 180 Livre entsprechen 88,13 kg180 lb [sic] . Prix mediocre au Nord Amerique
 Peso: Währungseinheit (Spanien)7 p. [,] a la Havane 16-18[,] aujourd’hui  Peso: Währungseinheit (Spanien)27 p . Lorsque le
prix est de 18[,] il y a du profit d’envoyer de la
farine de Veracruz mais pour ruiner ce Comerce le Cte
de Mopox
baisse alors aussitot la farine du Nord Amerique
à  Peso: Währungseinheit (Spanien)16. [sic] p . Il a un privilege pour 200000 barrils.

Anmerkung des Autors (am rechten Rand)Lorsqu’il pleut pendant la
recolte de la Canne[,] com̅e
cela arriva malheureusement
en Avril 1804[,] on ne peut
moudre en 4-5 jours et
plus, non seulement le Bagazo
se mouille mais aussi le
Suc de la Canne devient si
aqueux qu’il est a peine
d’eau. Il faut du ʘ pour
elaborer ce Suc et y faire
naitre le Sucre.

Aufgeklebte Notiz des Autors (am unteren Rand) | 131r W F Arango 1814. Caffe prix moyen
 Peso: Währungseinheit (Spanien)20- Peso: Währungseinheit (Spanien)26 p. el
quintal espagnol
il avoit
baissé jusqu’[à]  Peso: Währungseinheit (Spanien)3 pesos 1814 –  Peso: Währungseinheit (Spanien) 18  unleserlich [...]  über der Zeile8 p. Azucar

le ar (?)

18 p  innerhalb der Zeiler[.] blanco  Peso: Währungseinheit (Spanien)9. p el quintal
14 quebr.  Peso: Währungseinheit (Spanien)7 p.
 am rechten Randil avoit baissé à
6. bl.  Peso: Währungseinheit (Spanien)3 p
4 q.  Peso: Währungseinheit (Spanien)2 p
 am rechten Randil se soutient depuis 5 ans[,] depuis 1810[,] a 10 et 8.
20 r[.] bl 10
16 – q. 8.
Les prohibitions et
la charte sur le
Continent d’Europe
avoit fait baisser
les prix du Sucre. Cette accumulation en
Angl
et aux Etats-
Unis
a la augmente
enormement le consu
mo dans ces deux
pays[,] desorte que | 131v les prix ont remo
nté(?)
rapidement[,] des
que l’on a pu por
licencias reintro
duire
sur le
Continent[.]
On a beaucoup
cultivé de riz à l’Ile de Cuba[,] tan
dis que le
sucre ne
valoit rien[.]
Arango croit
que Cuba
peut resister
sans ne  über der Zeile traite
et sans
sucre en cultiv
ant des comes
tibles.

La terre forme
peu de progré[,]
guerres[,] sucre pre
que [sic]
plus exporte
de Veracruz[,]
Anlittes [sic]
rassurés [sic][.]

| 132v

 leer (Eine Seite) [...]

| 134r Esclaves

n 15 b. Les mouvemens de S. Domingue 1790[,] ceux de la Jamaïque
1794 alarmerent les hab. de la Havane et leur firent former
une Junta economica qui s’occupa surtout de la tranquillité. Cette
Junta arregla le traitement des fugitifs. [voyez] n[.] 10. On y proposa de
diminuer l’introduction des Negres, mais l’interet des haciendados
s’y opposa[,] on le restrint a n’introduire que des Negres bozales[,] a
exporter les Negres francais am rechten Rand⎡ Exportation qui malheureusement n’a pas éte executé [sic] rigoureusement. On traita sans fruit de [...] l’introduction des Blancs, am rechten Rand⎡ des Indiens des Canaries[,] de Campeche , du Mexique
[–] sans fruit[,] car la Cour s’opposa a ces transmigrations!
On croyait qu’il n’y aurrait a craindre que des revoltes partielles
a cause de l’éloignement des habitations les unes des autres, on
se fia beaucoup de la Religion catholique, du grand nombre des blancs,
de l’influence des Negres libres. Il y a eu des insurrections partielles
pour tuer les blancs, par des Negres francais a la Villa de Puer-
to Principe
et la Trinidad en 1796, au Mariel 1798. [sic] et au [sic] Guines,
mais des mouvemens petits[,] mal ordonnés. On a proposé de detruire les mi-
lices de Negres, de forcer tous les blancs au service, de diminuer les grandes
accumulations des blancs en ville (tous les libres sont en villes et tous
les Negres a la Campagnes [sic])[,] de fonder plus d’Eglises a la Campagne
de nouveaux villages, de donner des exemptions de dixmes [sic] et d’Alca
bala aux blancs qui s’etablissent dans ces nouveaux villages, de
former des ecoles a la Campagne pour adoucir les mœurs des blancs
et diminuer par là indirectement leur grossiere cruauté envers les Negres,  am rechten Randde distribuer les travaux de manire [sic] que dans la zafra le Negre aye 8h de som̅eil,
qu’on etablisse un Tribunal qui juge som̅aire [sic] des emeutes des Negres
(la R. Audience a laissé les rebelles du Puerto del Principe 4 ans
dans la Carcel sans les punir). De la representation que le Consulado
fit (infructueusement[)] au Roi[,] 10 Juillet 1799. Après avoir peint avec les couleurs
les plus vives le malheur du Negre dans la solitude d’une grande habitation
ou l aucun Magistrat [ne] peut le proteger, Mr. Arango suit en disant[:] [„] despues
de quitar al amo el antiguo y barbaro derecho de la vida y muerte las leyes
espanoles conceden al Esclavo 4 consuelos que les niega la Politica ex-
tranjera[,] y son el de tener arbitrio para pasar de un amo cruel a
otro benigno, el de casarse a su gusto, el de poder esperar por premio de sus
buenos servicios le deseada liberdad [sic], el de tener propiedad y poder con ella
pagar la libertad de sus hijos[,] la de su mujer y la suya. Pero la
ley no limita el castigo, no señala los alimentos, ni los trabajos del
Esclavo, les da el recurso de quejarse al Magistrado. Pero[,] que recurso
gran Dios! Hay otra ley que previene que cada negro que se encuentra a
1 ½ leguas del ingenio sin licencia[,] sea por qualquiera aprehendido y vuelto
a entregar a su amo. Como[,] pues[,] ha de llegar a [la] vista del Magistrado
el dilacerado, el hambriento, el fatigado esclavo. Y aun quando por casualidad
llegue, quién le defiende, quién le protege contra un poderoso que es
amo y que a las naturales ventajas que le da su educación[,] une la que
la de sus [sic]
fechorias no pueden ser presenciadas sino por sus mismos complices
o demas(?) demas asalariados que viven y dependen de el. Prebino tambien
la ley que nadie quitase al Esclavo el mayor de los consuelos que en su situa-
cion
puede tener[,] que nadie pudiese impedirle la eleccion de una Compañera
de sus miserias. Pero[,] esta eludida la ley, siendo todos varones los esclavos
de un ingenio![“]
Anmerkung des Autors (am rechten Rand)⎡ Bref[,] dit-il[,] on voit
que le Negre ne jouit pas de
la bienfaisance des loix quando
se ven suicidios, coitos bes-
tiales, fugas continuas, langui
dez en los semblantes, debilidad
de los membros y muchos
enfermos y muertos. J’ai
entendu ces horribles paroles qu’
il vaut mieux que le Negre
meurt [sic] bientot, qu’il dise
moins, pour vu qu’on en tire grand
parti pendant sa vie. Aussi[,] il
y [a] des Yngenios ou il [sic] perissent
par an 15-20 pour Cent
d’esclaves quand dans les meilleurs
5. [sic] p. C..
Mr. Saave[dra] Le Ministre d’etat[,] Mr. de Zaavedra[,] dit
dans un Informe 1789 –  „Representación dirigida por el Real Consulado de la Habana al Ministro de Hacienda en 10 de julio 1799“ in Saco 2006, V, 101–113
 [Schließen]
[„]han sido de todos tiempos el escollo de la filo-
sofía y legislaciòn[,] la mui importante concordia de los derechos de la
humanidad con los de la esclavitud![“]

 Der „Barbados Slave Code“ von 1661 (1676, 1682 und 1688 modifiziert) sollte die Sklaverei auf Barbados legalisieren und diente auch als Grundlage für weitere Gesetze in anderen Regionen. 1730 wurde in Bermuda ein Gesetz für „Extirpating all free Negroes, Indians, and Mulattoes“ geschaffen, siehe Bernhard 1999, 212. Vgl. auch Humboldt 2011, 151.
 [Schließen]
Les loix de Barbados 1688 et celles des Bermudas 1730 déclarit [sic]
que le maitre qui tue en chatiant son Negre[,] en exagerant par
hazard le chatiment, n’est  über der Zeilen’en est responsable a
personne, celui qui le tue par malice payera  Pfund Sterling: Währungseinheit (Großbritannien)10 L St au
Tresor royal
. A la Jamaique au contraire[,] depuis 1696 celui qui tue
par malice est declaré guilty of felony et 1776 the Court of
Kings bench declara à la Grenade que c’ est  über der Zeile etait un murder
qui merite peine de mort. (Report)   An act to prevent the cutting off or depriving any slaves in this island of any of their limbs or members, or otherwise disabling them. Whereas some persons have of late been guilty of cutting off and depriving slaves of their ears, which practice is contrary to the principles of humanity and dishonourable to society; for prevention whereof in future, be it enacted by the Governor of the Islands of St. Christopher [...] That if any owner or possessor of any negro or other slave in this island, shall wilfully and wantonly cut or disable, or cause or procure to be cut out or disabled, the tongue; put out, or cause or procure to be put out, an eye; slit the nose, ear, or lip, or cut off a nose, ear, or lip, or cause the same to be done; or break or cause to be broken, the arm, leg, or any other limb, or member of any negro [...] pay the sum of five hundred pounds, current Money, and suffer six month imprisonement, in the Common Gaol of this Island, and for Want of sufficient to pay the same, shall suffer Twelve Month Imprisonement in the Common Goal of this Island.[...] Laws 1791. Vgl. auch Humboldt 1826, I, 327–328.
 [Schließen]
Une loi de S. Christophe du
11 Mars 1784 comence[:] „Whereas some Persons have of Late been guilty
of cutting of [sic] and depriving Slaves of their ears[“]
on ordon̅e que qui
conque extirpe un œil, arrache du [sic] langue de l’Esclave, coupe son
nez[,] paye  Pfund Sterling: Währungseinheit (Großbritannien)500 L. St et 6 mois de prisons [sic]. Cela en 1784 [–] par
les loix on peut juger de la barbarie.

Anmerkung des Autors (am rechten Rand) esclaves chez les Grecs coutoient
de  Drachme: antike Währung300 à  Drachme: antike Währung600 drachmes
(270 a  Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)  Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)540 # )[,] Platon pris
par des pirates fut racheté
pour  Drachme: Gewichtsmaß (griechische Antike), 3.000 Drachme entsprechen 15,00 kg3000 dr. ( Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)  Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich) 2700. # livres )
[–]   Anarchasis 1794, 105–106
 [Schließen]
T[.] 2[,] p[.] 107
[,]
alors un sep
tier
Fran
çois de
blé cou
toit
 Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)  Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)13 # [,]
un bœuf
 Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)  Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)72 # [,]
un mou
ton  Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)  Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)  Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)14 # [,]
  Anarchasis 1794, 363–364
 [Schließen]
l. c[,] p[.] 351
.
comparez…
la journée d’un manœuvre  Sol: Währungseinheit
9 sols
, un cheval de
course  Livres tournois: Münzeinheit (Frankreich)1080. # [,]   Anarchasis 1794, 393
 [Schließen]
l. c[,]
p[.] 528
[;]
  Plinius erzählt hier die Geschichte von Gaius Furius Cresimus, der durch die Darlegung seiner angeblichen Zaubermaterialien (kräftige und gute Ernährung, ausgezeichnete Geräte für den Ackerbau) eine missgünstige Anklage wegen angeblicher Zauberei bei der Erzielung zu hoher Ernteerträge widerlegte. Offenbar hat Humboldt damit auf das Interesse an guter Ernährung – hier der Sklaven – hingewiesen.
 [Schließen]
interet de les bien
nourrir dans l’hist
touchante de
Furius Cressimus [–]
Plin hist nat
lib 18. sect 8[.]
Aufgeklebte Notiz des Autors (am rechten Rand)

| 133r

  Clarkson 1836. Die folgenden Notizen Humboldts sind offenbar aus diesem Werk, wobei Humboldt eine frühere Version,vermutlich von 1808, benutzt hat.
 [Schließen]
Clarkson’s history of the abolition of
the Slave trade – 3 vols. 8 vo[,]
Zachary
L. Macauley
-   Zachary Macaulay (s. oben) begann nach frühen neagtiven Erfahrungen in einer Zuckerplantage mit seinem Engagement für die britische Abolitionistenbewegung. Er wurde Sekretär im Komitee gegen den Sklavenhandel „African Instuition“.
 [Schließen]
Secretary of the African Association  über der Zeile Sierra Leon Office, Birchin Lane, London
Clarkson (et Macauley) ont plus que
WilberforceAnmerkung des Autors (am linken Rand)⎡ William Wil
berforce Esq.r
M [of] P.
Kensington
Gore[,]
London
contribué à l’abolition[.]
Loix d’Abolition  1787 war die „Society for Effecting the Abolition of Slavery“ von Thomas Clarkson u. a. gegründet worden, die Unterstützung durch den Abgeordnetene William Wilberforce erhielt. 1807 wurde mit dem „Slave trade Act“ die Abschaffung des Sklavenhandels in Großbritannien beschlossen. Vgl. Clarkson 1836, 2–3.
 [Schließen]
1807?
autre loix d’apres laquelle les esclaves
des col. angl.   Glebae adscripti (lat.), auch adscriptiti(i), übersetzt: die dem Grundstück eingeschriebenen, in der römischen Kaiserzeit Mittelstellung zwischen Freien und Sklaven, im Mittelalter und bei Humboldt für Leibeigene verwendet.
 [Schließen]
glebae adscripti
on
ne peut les vendre qu’avec la
plantation mais on peut les trans
porter d’une plant a une autre
apparten. au meme proprietaire[.]
Lorsqu’on prend des vaisseaux
negres[,] on ramene les negres
à la cote d’Afrique[.]
Il n’est pas permis de vendre
des escl. d’une ile à une
autre.
loix d’infamie attachee
a la traite.
abol. entiere Hollande et
volontaire
Dannemarcq? Suede? Portugal[,] difficulte, a promis
ne pas porter d’autres negres
que de ces [sic] colonies d’Afrique
au Bresil [.]
Portugais et Esp. ont fait
enorme commerce de negres
70-80000  Ein Wort unleserlich [...] ces derniers
tems. Anmerkung des Autors (am unteren Rand) Thomas Harrison Esqr[,]
  Die britische Vereinigung von Abolitionisten (William Wilberforce , Zachary Macaulay, Sekretär: Thomas Harrison) wurde 1807 gegründet und widmete sich besonders durch Schulgründungen der Entwicklung Afrikas.
 [Schließen]
African Institution
N o 36. Suffolk Street
Charing Cross London

| 133v

 leer (Eine Seite) [...]

| 134vLe Roi d’Espagne voulut par une   Real Cédula de su Majestad sobre la educación, trato y ocupaciones de los esclavos en todos sus dominios de Indias e islas Filipinas, bajo las reglas que se expresan, Madrid, En la Imprenta de la Viuda de Ibarra, 31 de mayo de 1789. Vgl. Humboldt 1826, I, 226.
 [Schließen]
Rl Cedula d. 31
Mai 1789
ameliorer l’etat des Negres[,] prescrire leurs
vetemens, nourriture… (tel que cela est depuis longtems
prescrit dans les Colonies espagnoles[)]. La loi n’a pas
ete mise en execution. On fit a croire a la Cour
que  über der Zeilequ’elle causerait des mouvements parmis [sic] les
Negres, on fit des representation [sic] a la Cour dans
lesquells on
 innerhalb der Zeilequi ne respire que Philanthropie, Hu-
manité… mais dont l’essentiel est qu’il ne
faut pas toucher au mal!!

Anmerkung des Autors (am linken Rand)W Si [aux] Antilles
tous
les negres vont
mourrir[,] coment [sic]
S. Christophe et
Barbade einst(?)
propr sans esclaves [–]
  Having thus taken a general view of all the British Islands and Settlements in the West Indies, it only remains to observe that a new era has arrived since the abolition of the Slave Trade, materially altering the state and condition of these islands. [...] Under the present circumstances it is clear to demonstration, that the annual produce of the Sugar Colonies must at least be stationary. It cannot in the nature of things increase, unless the negro population can be kept up by the number of the births exceeding that of the deaths, of which there does not appear to be even the shadow of hope; on the contrary, a retrogade—a diminution may be expected.[...] According to this rate of diminution, the slave population would be annihilated in about forty years. [...] It has been already shewn, that when Barbadoes and St. Christophers were first settled, the cultivation of the soil was conducted entirely by the emigrants from England, who grew rich and flourished before negroes were employed. And had they remained stationary, their dwellings would have been more numerous, and embellishments would have surrounded them, indicating comfort and contentment; which can never prevail under the present system, where the proprietors of estates too often consider the West Indies as a temporary exile, from which they are anxious to remove the moment they acquire property sufficient to enable them to support a certain rank in the parent country. Eagerly looking forward to this object, they court none of these accessible comforts (according to the practice of the French settlers) which are to be found in the West Indies; but devote their whole attention to those measures alone, which shall enable them as soon as possible to place their property under the management of attornies. Colquhoun 1814, 375–376.
 [Schließen]
Coquhoun[,] p 376,
350.

Aufgeklebte Notiz des Autors (am rechten Rand) | 135r Anmerkung des Autors (am oberen Rand)  Bei der herausgerissenen Seite 16 handelt sich offenbar um eine Seite aus dem Werk Charault 1814, auf die sich Humboldt im Essai mit folgendem Zitat bezieht: North American Review, 1821, n° 30, p. 116. Les luttes avec des esclaves qui combattent pour leur liberté ne sont pas seulement funestes à cause des atrocités qu'elles font naître des deux côtés; elles coutribuent aussi à confondre, lorsque l'affranchissement est consommé, tous les sentimens du juste et de l'injuste. 'Quelques colons condamnent à la mort toute la population mâle jusqu'à rage de six ans. Ils affirment que l'exemple qu'ont sous les yeux ceux qui n'ont pas porté les armes, peut devenir contagieux. Ce manque de modération est la suite des longues infortunes des colons. ' Charault, Réflexions sur Saint-Domingue, 1806, p. 16. Humboldt 1826, I, 334–335.
 [Schließen]
Charault sur S[.] Domingue chez Pancouq[.]
[...] Je ne pense pas, comme quelques colons,
qui condamnent à la mort toute la population
mâle jusqu’à l’âge de six ans
.
[...]
| 135v [...]
Aufgeklebte Notiz des Autors (am rechten Rand) | 136r Esclaves Lisez  Der Artikel referiert den Bericht über den Plan einer Registrierung der Sklaven und über den illegalen Sklavenhandel, den J. Stephen 1815 publizierte
 [Schließen]
Edinb Revew [sic][,] Oct[.] 1815[,]
p[.] 315, sur le rapport
de Mr Stephen
d’enre-
gistrer les esclaves
pour eviter la contre
bande
que font les
Americains, Espagnols[,]
Portuguais et dont
le centre est St Bar
tholomée
. Cet enre
gistrement a eu lieu
dans les isles conquises[.] A la Jamaique on
s’oppose et vise
a un Parlement
independant!!
Lisez[!] c’est l’etat actuel! | 136v  leer (Eine Seite) [...]
Aufgeklebte Notiz des Autors (am unteren Rand) | 137r Esclaves

betise! on dit que les esclaves  über der Zeilesont des prisoniers qui sont mis à mort en Afrique, que les Capit
negr racontent (!!) que souvent ils se jettent a genoux
pour qu’on les embarquent. Les esclaves se rejouis
sent
de la civilisation qu’on leur prepare aux
Antilles. J’ai vu cette civilisation…
que les Anglois font tout par interet.. et les
Danois, États[-]Unis, Suedois donc aussi!!
On aime toujours accuser les autres d’exaltation, on a
l’air plus raisonnable[,] cet  innerhalb der Zeile c'est(?) une manière adroite
de se donner une superiorité[.] Que tous les hommes se reunissent qui ont le sentiment
de l’honneur national[!] On parle de la douceur avec laquelle on les traite[,]
qu’on les fouete pour les faire manger et danser
pour leur santé… a peu prés comme dans la
descript de l'Auto on parle des   [...] me rappellent que, dans la description d'un auto-dafé que je possède, on vante la prodigalité avec laquelle on distribuoit des rafraîchissemens aux condamnés et cet escalier que les familiers de l'inquisition ont fait pratiquer dans l'intérieur du bûcher pour la commodité des relaxados, Humboldt 1826, I, 310.
 [Schließen]
confitures

que l’on donne aux condamnés et de cet
escalier que les famil. de l’Inquisition
avoient fait pratiquer au milieu du
bucher pour la commodité des relaxados[,]
i e. de ceux qui doivent etre brulés[.]

Les gouvernement [sic] croyent pouvoir  über der Zeilepeuvent-ils impunement oublier les
principe [sic] de l’equité et de la morale publique[.] voyez l'hist(?)  innerhalb der ZeileJe reponds[:]
voyez l’histoire.
Vous dites[:]
je ne vois
aucun
danger de
près. C’est
aussi ce
que l’on
a dit lors
qu’il [–] l'ages
[–] sort d’ega
lité
devant
la loi, du sa
crifice de
ces privileges
[...] qu'
 innerhalb der Zeileque s’est
arrogé une
parti [sic] de la
societé sur
l’autre.
Les revolu
tions
n'ont
[...]
 innerhalb der Zeilepopulaires [–]
nous ne parlons
pas de celles
qui ne produisent
qu’un simple
changement de
dynastes [sic], ne
sont que la
tendance vers
un equilibre
de droits.
P
Les castes privi
leegees [sic]
payent
dur alors les
effets de leur obsti
nation. Cependant[,] telle(?) [sic] est l’homme, les
malheur deja eprouvés ne leur ouvrent
pas les yeux. Ils ne  innerhalb der ZeileLeur tendance reste

la même, ils esperent de recuperer ce qu’il [sic]
ont(?) ont perdu „de droits.“ C’est ainsi
que le colon ne croit qu l’abolition de
la traite que momentané [sic]. C’est un droit
qu’il a sur les Africains.. il dit en
mourant a ses fils que ce droit qui leur
a ete cruellement ote par les philosophes
lui [sic] reviendra.

engl.
Col.
Antilles [(]   Von Z. Macaulay, Abolitionist und Gouverneur des Freistaates Sierra Leone, Mitherausgeber des "Anti-Slavery-Reporter", übernahm Humboldt in sein "Supplement" des Cuba-Essai Daten über die Population von Haiti mit der Bemerkung: Le général Macaulay, dont les recherches portent toujours le charactère de la philanthropie et de l'amour de la vérité […] (Humboldt 1826, II, 384).
 [Schließen]
Macaulay
[)] 550000

Havane 300000 Negres avec libres
Hayti 500000
Jam. 400000
Etats[-]Unis 1200000
2,400000 Negres
Arango
ne pas de le (?)
| 137v  leer (Eine Seite) [...]
Aufgeklebte Notiz des Autors (am linken Rand) | 138r T Negresses introduites seulement depuis
20 ans. Ancienment [sic] à la Ha
vanes [sic]
les Jesuites et les moines Belemnites [sic]
en avoient dans leur [sic] haciendas. Arango
a le plus contribué a les propager[.] Il y en
a dans les nouvelles haciendas mais bien
peu dans les vieux [sic].
Negres nouveau [sic] meurent chez Arango
5 p. C.[,] dans toute l’Ile 8-10 p C.
au plus. 
| 138v  leer (Eine Seite) [...]

Aufgeklebte Notiz des Autors (am linken Rand) | 139r Leur excuse est dans leur
triste situation
et leurs longues infortunes; et
lequel d'entre nous, à leur place, pourrait ré-
pondre d'être plus modéré?

Je crois, et je suis sûr, que la réflexion et ce
qui suit les ramenera à mon avis, que, dans
le cas de non soumission, ce n'est que sur les
hommes armés que doit retomber la punition,
et que l'on peut laisser vivre, sans aucune
crainte pour l'avenir, les Nègres cultivateursAnmerkung des Autors (am linken Rand)Charault
| 139v [...]

| 140r7. n. 16. Theatre. Celui de la Havane brulé mais reconstruit en
1803 avec beaucoup de fraix[,] agreablement situé au bord de la
mer, parait le plus conforme à l’état actuelle [sic] de la Littera
ture
dramatique espagnole. Il presente un beau coup d’œil[,]
il est fraix et d’une extreme hauteur mais on n’y
entend pas mot. Que de mauvaises impressions ne s’epargne-t[-]
on par là. Il sert d’une Salle de reunion tres agreable
et voilà le seul usage des Theatres espagnols pour les
gens cultivés en Amerique . On sort sans savoir quel était
le titre de la pièce que l’on representait. Le Costume ne
le fait pas deviner. Car à la Havane j’ai vu des Grecs
qui ressemblait [sic] a des Juifs, des Hermites, des Russes, des
Musulmans, ils avaient quelque chose de tous ces Costumes.
La peinture du Theatre de la Havane[,] ouvrage de Mr
Peruani[,] est tres jolie, de charmantes Arabesques pleines
de graces et des decorations d’un grand effet[.] Mais
les acteurs, plus affreux encore que ceux du Mexique[,] ce
qui est tout dire. Devant le Theatre de la Havane[,]
le long de la Baye[,] il existe une ancienne Promenade
tres bien pavée ou l’on jouit[,] la nuit[,] d’un fraix
agreable. Cette Promenade donne la vue la plus pittoresque
sur le Port et les Collines de Regla. Les bateaux
qui traversent de nuit et laisse[nt] des traînées phosphorisan-
te [sic]
dans l’eau, augmente [sic] le charme de cet endroit[.]
Il y avait jadis des galleries de pierres, des arbres plantés[.]
Dans un paysou l’on ne soigne rien et ou tout
le monde a honte d’avoir des jambes, cette Promenade
a piè est  über der Zeilea ete tout à fait negligée. L’herbe y
croit
et on ne la frequente pas, parceque l’on ne
peut pas aller en Volante[.] Quel endroit charmant
le long de la baye en y placant la nuit de la Musi-
que, en se promenant sur l’eau… Le Theatre du Mexique
est une mauvaise boutique très indecente dont les parties
paraissent disposés [sic] à ne pas voir. Les acteurs[,] surtout les
femmes[,] au dessous de toute Critique. On en est consolé
par de la Musique italienne souventtres bonnes [sic],
et par quelques Ballets du grand Style, dans lesquels dans les. dont
Medina si rappelle  innerhalb der Zeileet Madame Sendexas (Danseuse Mexicaine)
sait l’orner. Cette danse a jeu mimique si pur et si
élégant fait un enorme contraste avec tout le reste
de ce soit [sic] [-]disant Theatre, qui est d’ailleurs tres [...]
frequenté et dans lesquels [sic] les premiers Acteurs et Danseurs
ont 3-4000 p. de pension. A Lima le Theatre est
tres meprisable et peu frequenté. On n’y ait [sic] que por [sic]
les Tauraux [sic],  am rechten Randdescendans d’ ägyptische Stiergottheit
 [Schließen]
Apis
[,] auxquels on a elevé un beau
monument d’une imense place de Taureaux[,] avec celle de
Séville la plus grande du Monde. Remplie[,] elle fait un
tres bel effet. On la croit trop spatieuse pour des
betes qui ne sont pas si vaillans que ceux de Quito
(d’Antisana et de Pansache)[.] On y fait le tour du
poignard. Il est certain que le moment que l’animal
feroce tombe au pie du Negre qui parait apeine l’avoir
touché est très theatral. Si la beauté d’une fête de
S
| 140v8. b tauraux [sic] consiste por [sic] la plus grande partie dans
l’elegance et la beauté des Taureaux, des
hommes et de chevaux, on peut dire que le Spec
tacle est partout bien incomplet. A Madrid les
chevaux sont aussi miserables qu’en Amerique mais[,]
enfin[,] on y voit des hommes elegament habillés qui avec
une adresse admirable danse [sic] entre les Cornes du taurau [sic][.]

On s’interresse pour eux. A Lima, a Caraccas[,] au
Mexique rien de (?) rien de plus sale, de plus ignoble
que ces hommes. voyez Z Malgré ces imperfections[,] les revus [sic]
  Pedro Romero Martínez, Costillares und Pepe-Hillo zählten zu den besten Stierkämpfern um 1800.
 [Schließen]
de Romero, Peppe Ilo et Costillares
se promenant [sic]
avec veneration comme [...] depuis S. Diego dans la
Nouv. Californie à l’Isle de Chiloe et aucun
Savant Espagnol, aucun home d’etat [n’]a  veraltet für pu
 [Schließen]
peu
ega-
ler
l’universalité de cette reputation – s’il peut
exister quelque chose de plus mauvais que le
Thea-
tre
de Caracc  über der Zeile Lima [,] Anmerkung des Autors (am linken Rand)  Diese Beschreibung von Havanna hat Humboldt vollständig in seinen Essai übernommen, vgl. Humboldt 1826, I, 350. Über das Theater in Lima läßt sich dagegen nichts in seinen Tagebüchern finden.
 [Schließen]
Voyez mon
Vol IV MSS
p 61.
c’est celui de Caraccas ou de
petits Mulatres jouent le role des femmes. Ce Thea
tre
[,] quant a la construction[,] a sans cela quelque
chose de tres piquant. L’Amphitheatre et le Par-
terre ne sont pas couvert [sic] [pour] prouver de la beauté du
Climat. On peut y observer les étoiles. Il est
assez etonnant que S. Fe a un Theatre sans acteurs,
il n’y a pas de Theatre à Quito, Popayan, Cumana[,]
Barcellone. Il y a une maison de Theatre de très
belle construction a Goanoxoato.
Anmerkung des Autors (am linken Rand) 1804
Havana Th. à l’ombre

le 5 Avril à 1h 89°  Fahrenheit: Temperaturmaß, 89 Fahrenheit entsprechen 31,67 °CF. vent Sud
le 6 à 2h  Fahrenheit: Temperaturmaß, 87 Fahrenheit entsprechen 30,56 °C87° vent Sud très impétueux
l’eau des pots que l’on boit comme fraîche
le 7 à 2h  Fahrenheit: Temperaturmaß, 76 Fahrenheit entsprechen 24,44 °C76°  Fahrenheit: Temperaturmaß, 76 Fahrenheit entsprechen 24,44 °CF
J’ai vu souvent à la
Havane (Avril 1804)[,] dans
un jour le Th. de  Fahrenheit: Temperaturmaß, 90 Fahrenheit entsprechen 32,22 °C90° F
a
 Fahrenheit: Temperaturmaß, 74 Fahrenheit entsprechen 23,33 °C74° [–] differ. de 16°.
Il y a des années entieres
ou le Th. ne monte pas
à la Havane à  Fahrenheit: Temperaturmaß, 91 Fahrenheit entsprechen 32,78 °C91° F.

n. 17. Près de la Punta[,] au port de la Havane[,] on
voit un phenomene geognostique tres curieux. Anmerkung des Autors (am linken Rand)J’ai eté souvent
assis seul[,] des heures
entieres[,] sur ces rochers
de la Punta. Quelles
idées ne fait[-]elle naitre[!]
Ces rochers ne sont que de [sic]
meandrites agglutinés. Le bord
parait une
belle prairie du verd
le plus fraix par les
Ulva, puis cette quantité
de petites ecrevisses qui
paraissent des fourmis. Que
la Nature est animée!
La formation
du Jura ([voyez] n[.] 5 et 11) y est pleine de madrepores
et dense en elle[-]même mais à la Cote[,] en la resa-
ca de la mer, [où] le choc de Vagues l’a travaillé [sic][,]
elle forme une superficie entièrement semblable a des
scories, a un pays volcanisé, à un mal pays com̅e
celui de Perote. Le Choc y a produit mille troux
et de petits rameaux de Roche s’elevent com̅e
des Choufleurs. L’eau de mer noircit la r. calcaire[.]
Este-ce [sic]
du Magnesium? Peutetre bien des
Malpais, bien des surface [sic] scorieforme [sic] sont le travail
de Neptune[.] Vis[-] a [-]vis[,] au pié du Chateau du
Morro
[,] les eaux ont creusé une caverne qui presen-
te
le Spectacle imposant qu’elle ronfle. La mer s’y
jette[,] comprime l’air et cet air s’est [sic] fait une
debouchée par en haut d’ou il sort avec impetuosi
[,] comme les vapeurs dans la valvule de la Pompe à
feu. Les Cotes de la mer du Sud au Pérou nous
ont presenté les mêmes phenomenes. Ce sera aussi l’
explication des  Die sogenannten Schnarcher-Felsen, benannt nach dem Lärm, den die Wellen in einer Höhle am Fuß des Morro machen. Vgl. Humboldt 1826, I, 58.
 [Schließen]
baxos roncadores.

Anmerkung des Autors (am linken Rand)Les 4 Villas[,] quoique peu elevé [sic]
sur la mer[,] donne [sic] de très belles
farines mais pas suffisament
pour elles-mêmes[,] faute d’une
Culture qui ne rend pas autant
que le Sucre. [Voyez] n[.] 4.
 n 18 . On s’occupe du pavé de la Havane qui va
couter  Peso: Währungseinheit (Spanien)700000 p. [.] Depuis 300 ans on n’a pas eu le
tems de la paver. On n’a fait que quelques rue [sic].
Aussi[,] la boue est si grande que l’on a vu se noyer
une mule dans la rue. On veut faire venir la pierre
de Matanzas, de Veracruz et du Nordamerique. On a
eu la sotte idée[,] croyant que le bois etait plus com̅un
que la pierre[,] de paver avec des troncs d’arbes [sic] placés
de leur long!

| 141r9. [n.] 19   Pendant long-temps la chicane diplomatique n'a point permis à l'Espagne de faire le commerce d'Asie par le cap de Bonne-Espérance; et même en ce moment, la Compagnie des Philippines ne le fait que par le cap de Horn. (Page 1801, I, 306)
 [Schließen]
Il est[,] ce que Page repete si souvent[,] que le Comerce de l’
Espagne
avec les Philippines se fait entierement [(]I. p. 306)

par le Cap Horn, que toutes ses Colonies d’Amerique
n’ont que 7 mill. d’âmes… que le   Si nous portons nos regards sur l'Amérique méridionale, nous voyons que, dès 1784, le Mexique aurait été placé au rang des nations, si le général Galvez n'eût été prévenu par une mort hâtive [...] (Page 1801, I, 300) Der spanische General B. de Gálvez y Madrid kämpfte im Amerikanischen Unabhängigkeitskrieg, wurde 1785 Generalkapitan in Kuba und kurz darauf Vizekönig von Neuspanien und bemühte sich während der kurzen Regentschaft bis zu seinem frühen Tod um Reformen im Inland.
 [Schließen]
General Galvez
[(] p. 221[)] par une mort prematurée a éte empecher [sic] de
rendre le Mexique independant.

1778  über der Zeile 1788 Export. de l’Espagne vers ses Colonies d’Amerique
 Franc: Währungseinheit (Frankreich)75179381 fr. [.] Import. des Colonies en Espagne  Franc: Währungseinheit (Frankreich)201173433 fr.
dont la plus grande partie de l’argent et de l’or [–]
  [...] la situation commerciale de l'Espagne, nous trouvons que ses exportations, vers ses possessions coloniales, s'élevèrent, en 1788, à une somme de  Franc: Währungseinheit (Frankreich)75,179,381 francs, et ses importations, en retour de ce commerce, à  Franc: Währungseinheit (Frankreich)201,173,433 francs. (Page 1801, I, 300)
 [Schließen]
Page I[,] p. 300.
L' Export. trop  über der Zeile Import. trop petite[,] vu la
Can̅a[.] Anmerkung des Autors (am rechten Rand) Export. generale de l’Espagne
à ses Colonies americaines

1778  Franc: Währungseinheit (Frankreich)18,728740  Franc: Währungseinheit (Frankreich) fr. dont
 Franc: Währungseinheit (Frankreich)7,159154 indigène
 Franc: Währungseinheit (Frankreich)11.569585 étranger
1788 75,179381  Franc: Währungseinheit (Frankreich) fr. dont
 Franc: Währungseinheit (Frankreich)39,555,560 ind
 Franc: Währungseinheit (Frankreich)35,623,572 étr.
  Enfin, on verra que, si en 1778, sur  Franc: Währungseinheit (Frankreich)18,728,740 francs, qui composèrent les opèrations de l’Espagne avec Amérique espagnole, la métropole entra pour  Franc: Währungseinheit (Frankreich)7,159,154 francs seulement et le commerce étranger  Franc: Währungseinheit (Frankreich)11,569,585; en 1788, sur  Franc: Währungseinheit (Frankreich)75,179,381 francs, qui composèrent les mêmes exportations, la métropole entra pour  Franc: Währungseinheit (Frankreich)39,555,560 et le commerce étranger pour  Franc: Währungseinheit (Frankreich)35,623,572 seulement. (Page 1801, I, 115) Humboldt hat also offensichtlich die unsicheren Zahlen (die andere Summen als die angegebenen ergeben) von Page übernommen.
 [Schließen]
Page I[,] p. 115.

[n.] 20. Du tems de Dn Luis de las Casas[,] les Anglais pressés par
les assauts des Negres Marons de la Montagne bleue
de la Jamaique envoyerent un Emissaire pour inviter le
Gouverneur de l’Isle de Cube de leur preter des secours
militaires. On lui repondit qu’il fallait pour cela des
ordres directes [sic] du Roi. Alors[,] l’Emissaire demanda la
permission de Mr las Casas de pouvoir env  über der Zeile acheter à
la Havane des Chiens, Mr las Casas le permit ajou-
tant que le Comerce des Chiens était une chose sur
laquelle les loix ne prononcaient pas. Les Gazette [sic]
de Paris ne manquaient pas alors de critiqueramerement
la ferocité anglaise qui faisait la Chasse aux Ne-
gres
et le Gouverneur las Casas qui s’y pretait.
En 1803 on a vu arriver a la Havane un General
de la République une et indivisible simplement
pour faire le Comerce des Chiens!!!

[n.] 21. L’Isle de Cube presente au Sud le phenomene extraordi
naire que pres du Batabano[,] à l’ouest[,] et dans
la Baye de Xagua[,] à  Lieue: Längenmaß (Frankreich), 2 Lieue entsprechen 8,89 km2- Lieue: Längenmaß (Frankreich), 3 Lieue entsprechen 13,33 km3 lieuex de la Cote[,] au
milieu de la mer salée[,] il y a des sources d’eau
douces [sic] si abondantes que la force avec laquelle l’eau
sort du font de la mer y cause un choc de
vagues dangereux[.] Des Golittes y font de l’eau et
l’eau y est plus douce au fond[,]ou elle sort[.]
Aussi le Trichecus Manati [sic][,] qui fuit l’eau salée[,]
vit dans cette partie douce de la mer. On l’y
pêche.  Humboldt hatte die spanischen Ingenieure Francisco und Felix Lemaur bei seinem ersten Aufenthalt 1801 in Havanna kennengelernt. Vgl. Humboldt 1826, I, 344 (n. 1), und Humboldt 2011, 343.
 [Schließen]
Franc. Lemaur
. Une partie du Golphe de
Cariaco
est d’eau chaude.

[n.] 22. Caffé. L’Isle de France et Bourbon en produisent  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Quintal entsprechen etwa 2.000 Tonnen 40 - Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 45.000 Quintal entsprechen etwa 2.250 Tonnen45000 quint. .
L’Arabie
 Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 140.000 Quintal entsprechen etwa 7.000 Tonnen 140 - Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 150.000 Quintal entsprechen etwa 7.500 Tonnen150000 quint qui en grande partie vont
aux Indes, à la [sic] Perse et en Turquie. Toutes les Antilles
anglaises
produisirent en 1788 à  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 27.894 Quintal entsprechen etwa 1.395 Tonnen27894 qu. . Les Antilles
francaises
en 1788 –  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 785.447 Quintal entsprechen etwa 39.272 Tonnen785447 quint. (dont S. Domingue
 Franc: Währungseinheit (Frankreich)679827 fr. [,] la Martinique  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 58.161 Quintal entsprechen etwa 2.908 Tonnen58161 qui [,] la Guadeloupe  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 37.300 Quintal entsprechen etwa 1.865 Tonnen37300 qu. [,]
Cayenne  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 179 Quintal entsprechen etwa 9 Tonnen179 qu.  Humboldt nimmt diese Zahlen (deren Summe wieder offensichtlich nicht stimmt) aus Page 1801, I, 30.
 [Schließen]
)[.]
S. Domingue

en 1783 ne produisit que  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 445.734 Quintal entsprechen etwa 22.287 Tonnen445734 qu à  Franc: Währungseinheit (Frankreich)50 fr. le quintal
—1789  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 762.865 Quintal entsprechen etwa 38.143 Tonnen762865  Franc: Währungseinheit (Frankreich)94  Franc: Währungseinheit (Frankreich)
 Siehe die Tabelle mit den jährlichen Produktionsmengen zwischen 1783 und 1789 in Page 1801, I, 30.
 [Schließen]
Page[,] p. 30.

Le prix augmenta avec l’abondance! Anmerkung des Autors (am rechten Rand)[voyez] n[.] 14 Nebenrechnung des Autors (am rechten Rand)450000
3720000
628 [+] 285 [+] 90 [=] 1003 [×] 49 [=] 49147
372 [×] 45 = 1674 [Nullen hinzugefügt] 1440000 [×] 49 [=] 70560000 [-] 491 = 71051
164
82000
822000q [+] 566000 [+] 46000 [=] 1434000
45000 [+] 28000 [+] 800[000] [+] 58[000] [+] 80[000] [=] 9  über den ursprünglichen Text geschrieben10 11000 qu caffé
101,100000[ [÷] 2] [=] 50,5 Kil

 [n.] 23 . A S. Domingue tout le Sucre (1788 –  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 164.000.000 Livre entsprechen 80.294,40 Tonnen164,000000 livres [)] en poids
fut produit sur 306/10[,] tout le Caffe (1788 –  Livre: Münzgewicht (Frankreich), 70.000.000 Livre entsprechen 34.272,00 Tonnen70 mill de livres)
sur 377/10[,] tout l’Indigo sur 417/10 lieuex quarés [sic]. (Seulement la partie
Francaise de S. Domingue ) de 25 = 1°. [voyez] n[.] 14[.]Nebenrechnung des Autors (am rechten Rand)4500
500
4500
1640000 [×] 49 [=] 80360000
1,000000
25,000000
164000 [×] 49 [=] 80,360000
500000 [×] 25 [=] 12500000 [÷] 6 [=] 20(?)

 [n.] 24 . Le Gypse de L’Isle de Cube se trouve en plusieurs endroits
à l’est de Matanzas. On l’exploite surtout du Cayo de
S. Juan de los Remedios[,]  Lieue: Längenmaß (Frankreich), 60 Lieue entsprechen 266,66 km60 lieuex à l’ oc.  über der Zeile or. de la Havane[,]
tres près de la Cote. La formation du Jura contient ici[,] connus
partout ailleurs[,] des mamelons de p. de corne et de pierre à
Fusil[,] souvent creux en dedans [–] j’en ai recu de  Pouce: Längenmaß (Frankreich), 9 Pouce entsprechen 0,24 m9 po. de diametre[,]
du Rio Canimar[,]  Lieue: Längenmaß (Frankreich), 2 Lieue entsprechen 8,89 km2 lieuex à l’est de Matanzas. v. n 5.

| 141v10.  [n.] 25 . Croirait[-]on que les Francais 1803 arachait [sic] les yeux
au [sic] Negres[,] tandisque les Negres coupaient les oreilles aux
Blancs[,] que les officiers de la Republ  innerhalb der Zeile Republique
m’ont dit que le Soldat n’avait pas envie de
tuer un Negre et de combattre parceque le Negre etait
nud et que l’on ne gagnait pas un Soulier[,] que
la Colonie de S. Domingue ne se etablira que lorqu’
on [sic]
aura tué ou coupé le Jaret à tous les Negres
Guerriers (60000) jusqu’a l’age de 16 ans[?] Anmerkung des Autors (am linken Rand)J’ai scu que cette idée
d’estropier les Esclaves guerriers[,]
de mutiler 50-60000 hom̅es[,]
a ete formellement proposé [sic]
par un Pretre a S. Domingue
en 1803.
Anmerkung des Autors (am linken Rand)On a laissé
dechirer des esclaves
par des Chiens!
en 1802!!
J’ai enten
du dire: Mr.[,] Vous etes un Jean foutre — — un Phil
antrope! On donnait 2-300 coups de fouets
aux Negres vant [sic] de les fusilier, on [...] fusis  innerhalb der Zeilefusilia
tous les Prisonniers[,] 50-80 à la fois. Le Terrorisme
regnait en 1803 aux Colonies. Le General Roch. fit
fusilier un Habitant par ce que il ne lui paya pas
la Contribution de  Peso: Währungseinheit (Spanien)6000 p. On faisait enlever des Negres
dans les rues du Cap pour les vendre et les embarquer.
Toussaint l’Ouverture qui se confessait et se comu-
nier [sic]
avant d’égorger les Blancs fut pris par tra-
hison et lié aux bras! [voyez] n[.] 13. 28.

[n.] 26. L’Isle de Cube[,] depuis Matanzas à l’ouest[,]
consume  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 80.000 Arroba entsprechen etwa 920 Tonnen80000 arobes de Tabac et autres  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 80.000 Arroba entsprechen etwa 920 Tonnen80000 ar. de
Matanzas à l’est, car on croit cela la moitié
de la population. Anmerkung des Autors (am linken Rand)tabac L’Isle produit de  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 1.500 Arroba entsprechen etwa 17 Tonnen 150 - Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 2.000 Arroba entsprechen etwa 23 Tonnen2000 a
 innerhalb der Zeilearobes
parce qu [sic] la Culture du Caffe est plus profitable.
Il faut du Tabac de Virginie!Anmerkung des Autors (am linken Rand) La Havane consume (mange)
30-40000 bœufs et vaches.

[n.] 27. Les Fortifications ont aussi eu un [sic] influence bienfaisante
sur l’Isle de Cube. Elles y ont jetté une grande masse
d’argent et la comunication avec les Anglais (pendant
qu’ils y residaient)[,] ayant donné un choc electrique
aux habitans, c’est d’après cette epoque que l’Isle
s’est cultivè [sic]. En 1762 export.  Caja: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Caja entsprechen etwa 8.000 Tonnen40000 caxas de Sucre[,]
1782 apeine  Caja: Gewichtsmaß (Spanien), 100.000 Caja entsprechen etwa 20.000 Tonnen100000. [sic] caxas. La Cabaña couta  Piaster: Währungseinheit (Spanien)14 mill
de piastres
.

 [n.] 28 . Negres ([voyez] n. 13. 25.) S’il est dangereux qu’auqu’un Gouverne
ment [ne] s’occupe en ce moment de la liberté des Negres[,] on
pourrait dumoins s’occuper d’ameliorer leur sort, de les
rendre moins malheureux. C’est un Crime de ne pas le
faire. On devrait donner des loix 1) qu’il serait defen
du
de vendre des petits enfans Negres, de les separer de leurs
parens avant l’age de 14 ans. 2) que sur tant de Negres
males dans une habitation il doit avoir tant et tant de
Negresses. Anmerkung des Autors (am linken Rand)La Junta economica de
la Havane croit
qu’il doit avoir en cha
que Hac. ⅓ de femelles.
C’est une grande cruauté des Espagnols de n’
[...] avoir presque pas du tout des Negres mariés[.]
C’est depuis très peu de tems que l’on y introduit des
Negresses. C’est oter a l’Esclave le seul moyen de ce [sic]
consoler, c’est le forcer a une vie celibataire et à tous
les vices monacals [sic][.] C’est là une des raisons pourquoi à l’
Isle de Cube ils meurent plus de Negres. Il [sic] ne sont
pas soigner par des femmes! 3) qu’un Negre qui a servi
20 ans soit declaré libre[,] s’il veut l’etre. On peut

avec le tems diminuer de 20 à 15 ans, ou on peut
donner certains jours de la semaine libre [sic] à un Negre
qui sert 15 ans. 4) qu’on donne la liberté a une
Negresse qui a elevé 5 enfans[,] qui les a porté [sic] jusqu’
a l’age de 15 ans. (v. n. 34)

[n.] 29. On dit que S. Domingue etait florissant et beau[.]
Rien n’est beau que ce qui est moral. On dit que je
ne l’ai pas vu[,] que je ne connais pas les Negres parce que
je n’ai jamais eu des esclaves. Faut[-]il avoir vu voler
ou assassiner pour savoir s’il est permis de le faire.

| 142r Etats unis

Import d’Angleterre aux etats unis 40 millions francs[;] Exp.
 Franc: Währungseinheit (Frankreich)20 mill fr. [.]   [...] les États-Unis recoivent, annuellement de l'Angleterre, de 30 à  Franc: Währungseinheit (Frankreich)40,000,000 francs de marchandises; et ne lui en fournissent que pour 15 ou  Franc: Währungseinheit (Frankreich)20,000,000 francs. (Page 1801, I, 233)
 [Schließen]
PageII[,] p. 233. Tome I.

Population des états unis

1784 3,250000 individus
1790 3.930000
1793 4294417
1798 4.978404
1799 5.127756  innerhalb der Zeile falsch(?)
1800 5,540000  Humboldt zitiert hier aus „Table de la population des Etats-Unis“ (Page 1801, I, 236).
 [Schließen]
Page I[,] p. 336 [sic]
1801 6000000.

La population augmente annuellement de 207000 indiv. dont
la moitie provient de l’Emigration d’Europe [–]   […] la population des Etats-Unis s’accoît annuellement de 207,000 individus; ceux qui savent que les émigrations d’Europe entrent au moins pour moitié dans cette accroissement[...] (Page 1801, II, 427)
 [Schließen]
Page II[,] p. 427.

bêtise(?)

| 142v [n.] 31. Mr. Woodwill à la Havane[,] qui a passé une grande partie
de sa vie sur les Cotes d’Afrique[,] m’a assuré qu’il y
a 2 loix humaines parmis [sic] les Negres. Tout enfant qui a
quelque melange de sang blanc[,] soit de mulatre, de Zambo..
est libre. Si un esclave a comencé a travailler dans la maison
de son maitre[,] il appartient à la famille et on n’ose plus
le vendre.

32. La salubrité de la Havane rend indispensable d’agran-
dir la Ville. La mauvaise police y est au maximum.
On a vu se noyer des mules dans les rues. Com̅e ceux
qui s’occupent de la Police vont en Volante[,]
il est  innerhalb der Zeileleur est très indifferent si les pietons
ont la boue jusqu’au [sic] genoux. Plus encore[,]
j’ai entendu discuter s’il serait bon de pa
ver la ville (ce qui est traité depuis

| 143r13 n. 32. La mauvaise Police de la Havane est au maximum. On
a vu se noyer des mules dans la Rue. Ceux qui en sont char-
gé [sic]
vont en  calesse (it.), deutsch: Kalesche, ist ein zweirädriger, mit einem Pferd bespannter Wagen
 [Schließen]
Calesses
et sont tres indifferents à ce que ceux
qui vont a pié ont la boue jusqu’au [sic] genoux. Depuis
les 3 ans que je manque[,] cela a empiré imensement. Aussi[,] le
Vomito a augmenté dans la même proportion et[,] cependant[,] il
n’y a pas de ville où l’on en parle moins[,] où l’on
s’occupe moins des moyens de l’empêcher qu’ici. On recoit
tous les projets avec la plus grande froideur, on se doute
de tout, on rejette tout avec cet air de dedain qui anon-
cerait qu’on avait dejà tout essayé envain. Cela est
très characteristique dans [sic] les habitans de la Havane. On n’
y traite absolument que les affaires du jour et ce qui im̅e
diatement
donne de l’argent. Les Situados du Mexique,
la recolte du Sucre [–] voilà les conversations journalières, pas
un [sic] idée morale ou politique qui laisse esperer du changement.
Cependant[,] on se console en jettant toute la faute sur
le Gouvernement espagnol. C’est le  „bouc émissaire“ , Sündenbock
 [Schließen]
bouc d’Israel
. La salubrité
de la Ville exige de l’agrandir. La Ciudad même a des
maux irremediables et que les rues etroites et tortueuses.
C’est une des villes les plus laides que l’on puisse voir[.]
Il n’y a que 2-3 rues qui sont pavés [sic]. Une loi des In-
des
ordonne même que les rues de Tropiques soyent etroites
pour donner de l’ombre!! Le tassajo dont les plus grandes maisons
sont empestés [sic], les boues des rues qui nourissent des Mosquitos
sans nombre (preuve de l’insalubrité de l’air)[,] l’inegalité des
maisons, ces balcons de bois abominables, ces charretes de Sucre, ces
Calesses qui embarassent les rues et laissent apeine 4 pouces
au [sic] pietons. C’est le Forum Romanum d’Horace. Il faut
agrandir les Villes. Les habitans ont formé des barraques
à l’ouest[,] dans  über der Zeilecela s’appelles [sic] les  Die Armensiedlungen ausserhalb der Stadtmauern (heute: banlieues) de l'Horcon, de Jesus Maria, Guadalupe und Senor de la Salud, vgl . Humboldt 1826, I, 10.
 [Schließen]
faubourgs[:] de la Salud, de
Jesus del monte.
Anmerkung des Autors (am rechten Rand)Le Gouv. a fait la
guerre depuis 30 ans
à cette  innerhalb der Zeileces fauxbourgs
de la Salud et n'
a pas pu en venir
a bout; il a senti qu'
il n’etait pas assez fort
pour y toucher. Ce sera
pire dans la suite. Car les
affaires des Colonies deviennent
de jour en jour plus delicates.
En attendant[,] on pretend qu’
au cas de guerre ces fauxbourg [sic]
si près des murailles, ou l’
ennemi peut se loger[,] sont
très dangereux. Les habitans
veulent sortir de l’incer
⎡titude affreuse de voir bruler
leur [sic] habitations en cas de
guerre. Ils veulent entrer
dans des murs. Ils disent
avec raison que les murailles
d’apresent ce [sic] sont construi-
tes selon les besoins de
la Ville qui alors etait
tres etroite. Les circonstan
ces ont changé. Il faut
que le Gouv. cede,
fasse la muraille du pont
de Chaves à S. Lazaro. Les
fraix en seront compensé [sic]
par une forte contribution
que les habitans de
la Salud s’offrent de
payer et par les terrains
immenses de Campo Mar
te[,] entre les murailles ac
tuelles et la Salud[,] que
le Roi peut vendre à de
nouveaux Colons. Mais en
ce cas il faut tracer
une nouvelle et belle Ville.
Il faut que les habit.
de la Salud changent de
proprieté.
Il y fait moins chaud qu’en Ville ou les
edifices entassées [sic] accumulent le Calorique. Cependant[,] ces faux
bourgs [sic]
sont très laids aussi, les rues y sont aussi trop étroites
et je crois que la Salud ne merite pas ce nom magnifique.
Les Ingenieurs montrent des ordres du Roi de detruire ces faubourgs
qui sont trop près des fortifications de terres et dans lesquels
l’ennemi peut se loger. On craint une emeute populaire[,]
on ne risque pas de demolir. Au contraire[,] on construit de nouvelles
barraques et les barraques deviennent des maisons, tel que cela c’est [sic]
fait après la [sic] grande [sic] incendie de 1802 de la Salud. Il y a 20000-30000
ames qui vivent dans ces Extra-Muros. Ces habitans des fauxbourgs
ont presenté pluseurs [sic] projets au Roi pour les renfermer dans les
fortifications de la Havane, de legaliser leurs [sic] existence. La Cour
doit y ceder. Des Ingenieurs tres savans disent que l’on doit
conduire un fossé de la puente de Chaves à S. Lazaro[,]
c’a. d. faire de la Havane une sorte d’Isle. La Baye [se]

termine au Sud dans un Canal naturel bordé de Mangle et
Cocolloba [sic][,] qui va au Nord Ouest N. [-]ouest. On prolongera ce
Canal naturel de près de  Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 800 Toise entsprechen 1,56 km800- Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 1.000 Toise entsprechen 1,95 km1000 t. pour le unir avec la
Mer a S. Lazaro. La Ville aura alors une triple fortification
a l’ouest, d’abord en 2 Chateaux  Die gesamte Beschreibung findet sich wieder in Humboldt 1826, I, 17.
 [Schließen]
sur 2 monticules[:] Atares et
la Principe, puis le fossé propose, puis les murailles et le
Chemin couverts [sic]
d’aujourd’hui. Ce chemin couvert qui va autour des limites 
| 143v14 actuelles de la Ciudad a ete fait sous le Cte de S.
Clara
. Il a couté près de  Peso: Währungseinheit (Spanien)700000 p. et l’on aurait [...]
mieux fait d’employer cet argent à la Comunication de la puente
de Chaves[,] près du Matadero[,] avec S. Lazaro. La defense
de la Ville à l'oc. est tres interessante. Aussi longtems que
les Espagnols seront maitre [sic] de la ville et de la baye
au Sud[,] le Morro et la Cabaña seront imprenables. On
y porte des vivres[,] on y change les Garnisons. L’ennemi doit
comencé  über der Zeilecomencer de prendre la Ville. Alors la Cabaña même[,] une
superbe fortresse [sic][,] doit se rendre en la bombardant[.] La
Garnison y perira[,] si elle doit rester dans les Casemattes[,]
par l’insalubrité du Climat. Du tems de la prise des An
glais[,] il n’existait que le Morro seul. Ils le prirent
sans avoir la Ville par les fautes que commit le Gouverneur
qui d’ailleurs les a expié [sic] par une mort glorieuse. Il
ne sut pas reparer les breches[,] quoique il avait [sic] la com-
unication avec la Ville. Il se laissa surprendre.  Die Festungsanlage La Cabaña, die als die größte in Amerika gilt, wurde nach der britischen Eroberung 1762 der alten Festung Morro 1763–1774 erbaut. Vgl. Humboldt 1826, I, 17, und die „Carte de l'île de Cuba[...]“ (Karte 23 des „Atlas géographique et physique...“) mit der Nebenkarte: „Plan du port de la Ville de la Habana“, auf der man gut die Anlage von Morro, La Cabaña, Fort und Casa Blanca erkennt.
 [Schließen]
Depuis cet
evenement les Esp. ont construit la Cabaña, qui domine
le Morro[,] il en est situé au Sud et en est dominé.
Au Sudest on a trouvé un autre monticule[,] plus haut
encore[,] sur lequel on a eleve le Fort No 4. (V. le
mauvais Plan du Rio)[.]
Le Morro necessite 800[,] la Cabaña
2000 defenseur [sic]. Le Sud et l'Occ. de la Ville est
defendu par les Chateaux d’Atares et del Principe
auquel on a ajouté la Batterie de S. Clara. 

n 33. Les Ouracans [sic] de l’Isle de Cube sont du Sudest mais
il soufle aussi de tous les airs de vent, le plus longtems[,] cepen
dant[,] du Sudest. Il y a 15 ans qu’il n’y en a pas eu
de bien fort. Le dernier etait du mois d’Octobre 1796,
mais assez faible. Leur saison est Sept[,] surtout Octobre[,]
en Mars on a vu quelquefois aussi du Sudest tres fort[,]
on a entendu[,] d’abord[,] un bruit sourd dans l’air[,] puis on a
vu tomber de la grêle (ce qui n’arrive que tous les 40-50
ans)[,] puis de la pluye avec des eclairs et le Sudest. Cela
prouve assez l’effet de l’electricité. Ce que l’on nomme
l’Ouracan [sic] de Bareto etait une Catastrophe causée par
les Cavernes de la formation du Jura. Le Rio de la
Chorrera[,] trouvant de l’empechement dans son cours[,] remplit
des cavernes laterales inconnues. La masse d’eau ne pouvant plus y
etre contenu [sic], la terre s’ouvrit, l’inondation enleva les Mou-
lins de Tabac du Roi, et tout le terrain fut bouleversé.
Cela ressemble assez aux effets d’un trembl. de terre. J’y fut [sic]
en 1801. Il y a auprès le [sic] site de la Chorrera, très pittores-
que[,] une Cascade charmante ombragé [sic] d’une forets [sic] de
Momea majestueux [sic]. 

 n 34.  Esclaves cont. ([voyez] n. 28.) 5) que l’on defende de marquer les Ne-
gres
au fer [–] operation qui surtout fait tressaillir de crainte les enfans
de 10-15 ans. 6) que le Gouvern. cherche a peupler la Campagne de
 Zu glebae adscripti siehe oben.
 [Schließen]
glebae adscriptitiis
, qu’on introduise une liberté conditionnée, de tra-
vailler 1-2 jours par semaine, tandis que qu’ [sic]aujourd’hui chaque  befreiter Sklave
 [Schließen]
liber
tus
est soustrait a l’Agriculture, s’en va en ville et cherche
à avoir d’autres esclaves.

Dans les Colonies anglaises un Negre libre n’a pas le droit de
servir en temoin en Cour de Justice! Dans les Colonies espagnoles
il le peut, il joui [sic] presque de tous les droits des Blancs. Les loix es-
| 144r15 pagnols sont partout en faveur de la Liberté. Elles forcent
lemaitre de donner la liberté a l’esclave qui peut et veut se
racheter. On l’évalue et toujours au moindre prix. Cela ne se
fait pas d’apres les loix francaises et anglaises. A S. Domingue
le maitre avait a payer une amende de  Peso: Währungseinheit (Spanien)100- Peso: Währungseinheit (Spanien)200 p. à l’
etat quand il voulut faire une Manumission!

On ne peut pas parler de Negres[,] si l’on n’a pas lu le grand Report
of the Lords of the Comittee of Council appointed for the Consideration
of all Matters relating to trade and slaves 1789[,] in fol[,] quelques milliers
de pages. C’est là qu’on trouve les faits, le pro et contra.

L’Admiral Edward croit que les Africains ne gagnerait [sic] pas par l’abol.
de la Traite parce que les Hollandais et Francais en acheteraient d’
autant plus,  über der Zeileou parceque les Negres resteraient Esclaves des Africains,
qu’on ne leur rendrait pas la liberté une fois perdue. Je reponds
que la France[,] au lieu d’introduire le Code noir sans restriction[,]
aurait pu faire[,] après la  1802 wurde mit dem Frieden von Amiens zwischen Großbritannien, Frankreich und Spanien der 2. Koalitionskrieg beendet.
 [Schließen]
Paix d’Amiens
[,] une Cause commune
de l’abolition. Les Anglais s’y serait [sic] prêté [sic]. Puis[,] on n’a pas le
droit de voler parce qu’un autreassasine [sic]. Aussi ne faut[-]il pas oublier
que[,] si les Europeens n’achetaient pas ou peu, les Princes africains
auraient moins d’interet pour faire tant d’Esclaves, ils ne seraient
pas excité [sic] par les factories.Anmerkung des Autors (am rechten Rand) On a vu par[-]ci par[-]
la tuer des enfans ou
viellards [sic] qu’on n’a
pas voulu acheter ( tuer  innerhalb der Zeile
on les a vu [sic] tués
par
les marchands de Negres
sur la Cote [)], mais il est
faux que les Princes
tueraient les Prisoniers[,]
s’ils ne pouvaient
pas les vendre.

Horribles crautés [sic] qui s’exercent à bord, des Capitaines qui chatient
[jusqu’]au sang les jeunes filles qui se refusent de coucher avec eux, on les fait
dancer dans les chaînes pour se donner du mouvement.   Zur Unterstützung der Abolitionistenbewegung wurden Dokumente publiziert, darunter ein Zeugnis von James Arnold (Arzt auf dem Sklavereischiff Ruby), der 1789 dem "Parliamentary Committee on the Abolition of trade" berichtete: It was his [the captain's] general practice on receipt of a woman slave – especially a young one – to send for her to come to his cabin so that he might lie with her […] We often at sea, in the evenings, would let the slaves come up into the sun to air themselves, and make them jump and dance for an hour or two […] to preserve them in health […] the women were driven in one among another all the while singing or saying words that had been taught them: - Messe, messe, mackerida,' that is: – Good living or messing well among the white men,' thereby praising us for letting them live so well. Zitiert nach Rice 2003, 58–59. Siehe auch Humboldt 1826, I, 310.
 [Schließen]
On se sert d’un
fouet de 9 traits que[?]  über der Zeile pour les faire dancer et chanter, on les couvre
de sang, au bord du Ruby on leur fait chanter[:] Messe, messe[,]
Macqerida[,] c. a d. que l’on vit gaiement parmi les blancs. Evidence

of Mr. James Arnold.

Le   Le Code Noir de la Louisiane (1724): XXXII. L’esclave fugitif qui aura été en fuite pendant un mois, à compter du jour que son maître l’aura dénoncé à la justice, aura les oreilles coupées et sera marqué d’une fleur-de-lys sur une épaule; et s’il récidive pendant un autre mois, à compter pareillement du jour de la dénonciation, il aura le jarret coupé et il sera marqué d’une fleur-de-lys sur l’autre épaule, et la troisième fois il sera puni de mort.[...]XXXVIII. Défendons aussi à tous nos sujets desdits pays, de quelque qualité et condition qu’ils soient, de donner ou faire donner de leur autorité privée la question ou torture à leurs esclaves, sous quelque prétexte que ce soit, ni de leur faire ou faire faire aucune mutilation de membre; à peine de confiscation des esclaves, et d’être procédé contre eux extraordinairement: leur permettons seulement, lorsqu’ils croiront que leurs esclaves l’auront mérité, de les faire enchaîner ou battre de verges ou de cordes. Zitiert nach Peuchet 1818, 234–236.
 [Schließen]
Code noir 1724, Art 32 dit[: „]L’esclave fugitif pendant 1 mois aura
les oreilles coupés [sic], s’il recidive le 2 [sic] mois[,] il aura le jaret coupé[,]
la troisieme fois il sera puni de mort.[“] L’ art 38
defend (donc[,] il y aura
eu exemple que cela se fit!!) [„]de donner de leur autorité privée la tor
ture ou question aux Esclaves ou de les mutiler[“], la loi permet aux
maitres (sans restriction) [„]de les faire enchaîner et battre de verge [sic]
ou de cordes lorsqu’ils croiront que les esclaves le meritent[.] Cela n’
est pas de torture!Anmerkung des Autors (am rechten Rand) [voyez] (n[.] 10)

r
Depuis 1724  innerhalb der Zeile1702 -1775 on a importé a la Jamaique
497736 Negres
137014 Negres exportés
et malgré tout cela il n’y existaient que 256000 esclaves [–]

quelle mortalité[!] On comptait 1788 la Valeur de tous les Esclaves
existens dans les Colonies anglaises des Antilles (461,684 Negres)
à  Pfund Sterling: Währungseinheit (Großbritannien)18,491000 livres Sterl. On comptait la valeur de toutes les Plantations
des Antilles anglaises en esclaves, maisons, terres…  Pfund Sterling: Währungseinheit (Großbritannien)70 mill L. St.

V. aussi l’hist. des cruauté [sic] que l’on comis [sic] après une revolte ou l’
on força les Negres de baiser la tete coupée de leur chefs [sic][,] la
faisant passer de main en(?) main[,] les chatiant cruellement aux refus.
Evidence of Mr James Arnold.

Z

La Cire de l’Isle de Cube est un objet très interssant [sic][,] elle va a Veracruz (v. le Tableau
du Comerce) et surtout[,] par Portobello[,] au Perou. Cette dernière sort de la Tri
nité
. Elle se donne surtout autour de la Trinité et de Santiespiritu. Le produit de toute
l’Isle sont  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 40.000 Arroba entsprechen etwa 460 Tonnen 40 - Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 50.000 Arroba entsprechen etwa 575 Tonnen50000 arrobes à  Peso: Währungseinheit (Spanien)17- Peso: Währungseinheit (Spanien)20 p. [.] Anmerkung des Autors (am rechten Rand) Cire

| 144v16. n 35.   Norris Bericht wurde publiziert in Report 1789, Part I: Slaves (ohne Seitenzählung). Vgl. Humboldt 1826, I, 321.
 [Schließen]
D’après Mr. Norris 1788 l’Afrique donne aux Européens
annullement 74000 Negres dont le plus (14500) revient de Bonny et
New-Calabar
, 13500 de Loango, Melimba et Cabenda, 10000
de la Cote d’or, 7000 de Benguilla..
De ces 74000

les Anglais achetaient 38000 = en 1805 53000
Francais 20000
Hollandais 4000
Danois 2000
Portuguais 10000
74000.

Malgré les contradictions du Report on voit que les sources d’esclaves
sont 1) les Princes font des expeditions dans leur [sic] propres pays pour
amener des esclaves 2) guerres avec l’ennemi 3) accusations de crimes[,]
surtout adultere, vôl et magie 4) des particuliers volent de jeu
nes gens. Il ne parait gueres général que les Prisonniers non
vendu [sic] soyent tués[.] Dans plusiers [sic] pays des esclaves sont imolés
aux mares [sic]!

  Wadström unternahm mit anderen Reisegefährten, darunter die Naturforscher Sparrman und Arrhenius, im Auftrag des schwedischen Königs Gustav III. eine Forschungsreise nach Westafrika.
 [Schließen]
Mr. Wadström et Spamarn assurent que les Francais embarquent du mercure
ou de l’arsenic pour depêcher les Esclaves en cas de contagion ou de
manque de vivres, que les Anglais agissent plus ouvertement en les jettant
à la mer.

Aufgeklebte Notiz des Autors (am linken Rand) | 145r  Vgl. Humboldt 1826, I, 314.
 [Schließen]
Lafayette[,] le marechal d Castries [à] Cayenne
[,] habitation
de 50000 écus[,] on la partageroit aux n. qui la cultiveroient
sous de certaines conditions, [„] que la(?) seule condition que
j’oserois proposer c’est que par l’arangement il n’y eut
ni pour moi ni pour mes enfans aucune probabilité
de profit.“ 1785. Les prêtres de la mission du St Esprit[,]
proprietaires à Cayenne[,] secondoient les vues de M[.] d.
Lafayette
. Louis XVI y prit d. l’interet[.] Une lettre
de Mr de Castries a Mr Laf. du 6 Juin! 1785
prouve que ce  über der Zeilele Roi  innerhalb der Zeile Gouv. devoit faire une experien
ce
semblable[.] Mr de Richeprey[,] chargé de l’entreprise[,]
mourut des suites de climat[.]
 Lescallier war Manager in Lafayettes experimenteller Plantage in Guayana .
 [Schließen]
Lescallier Intend de Cayenne
en vouloit faire
une chose generale[.] Larochefoucauld et d’autres
riches auroient acheté toutes [sic] la Colonie[.]
 Über Humboldts Beziehung zu den Abolitionisten Lescallier, Wilberforce, Macaulay siehe den unpublizierten Vortrag von Aniela Mikolajczyk (Tagung „Sciences, Savoirs et Politique: Alexander von Humboldt et Aimé Bonpland entre Europe et Amérique Latine“, Paris 4.-7. Juli 2016).
 [Schließen]
Jury des Noirs(?)[,] Lafayette[,] Malenfant[.]

| 145v  leer (Eine Seite) [...]

| 146r17.  (n 36)  Isle de Cube.

On y a fait deux  Padron oder Census bedeutet hier Volkszählung. Vgl. Humboldt 1826, I, 127.
 [Schließen]
Padrones
1774 et 1775 par le Marquis de la
Torre
[,] le second est de 1792 de Dn Luis de las Casas [,] tous [les] deux
inexactes [sic]. Le dernier de 1792 donne a l’Isle de Cube entire [sic]
272141 hab. desquels il y en [a] dans la Jurisdiction de la Havane
151150. savoir

 Bei der Zahlenreihe in der letzten Spalte handelt es sich offensichtlich um eine spätere Korrektur, die dann nochmals korrigiert wurde, siehe die Anm. des Autors.
 [Schließen]

la Capital 51,307 44,337
les autres Ciudades
et Villas de la
Jurisdictio
n


29715


27715
Les Partidos del
Campo

70128

65748
151150. 13,7800

Anmerkung des Autors (innerhalb der Zeile)   Vermutlich Arango y Parreño 1814
 [Schließen]
Doc p 132
non cap. 44,300 44300

29715 27715
64128 66128
137143 138143

Nebenrechnung des Autors (am rechten Rand)151.150 [-] 137800 [=] 1335 [sic]0 [-] 7[300] [=] 6[300]
38000 [×] 24 [=] 89150
89000 [÷] 38 [=] 2,3
38

15130 [÷] 183 [=] 82 [Rest 90]
160: 420 [÷] 320 [=] 0,2 [sic]
 270 [÷] 43 [=] 0,6
150 [÷] 118 [=] 0,1 [sic]
13[000] [×] 3 [=] 39000[rund] 40000
parmi lesquels 24000 esclaves et 38000 blancs[,] il est à croire
que le nombre des blancs a été exageré et celui des Esclaves
diminué. On croit qu’en 1798 il y a dans la Jurisdiction
de la Havane 350 Yngenios dont chaqu’un à 90 Negres =
31500 Esclaves.

Parroquias. Yngenios de
azucar
Escla-
vos
Guanajay  43. 3688
Managua  34. 3576
Batabano  33. 1671
Guines.  25. 1257
Cano.  21. 2279
Guanabacoa. 20. 2099
 innerhalb der Zeile176  innerhalb der Zeile14550

La Jurisdiccion de la Havane

4  über der Zeile5 Ciudades: Havana, Matanzas, Jaruco, Bejucal [(]ou S. Felipe et y
S. Yago)[,] S. Maria del Rosario

et 3. [sic] Villas[:] Santiago, S. Antonio (autour duquel les plus beaux Caffe
tals
)[,] Guanabacoa[.] Anmerkung des Autors (am rechten Rand) v. p[.] 6.a[,] n[.] 15.

Les Parroquias les plus peuplés [sic] en Sucrerie sont celles de Matanzas
(dans laquelles [sic] le Partido du Naranjal ou Cuba mocha, de Yumuri)[,]
de Rioblanco (dans laquelle les P. de Madruga[,] Jibacoa, Tapaste)[,]
Jaruco, Guines, Managua (dans laquelle les P. de Rio blanco del Sur[,]
S. Geronimo, Canoa)[,] Guanabacoa (dans lesquls [sic] les P. de Bajurayabo[,]
Sibarimon)[,] Batabano (avec les P. de Guara, Buenaventura)[,]
S. Antonio (avec le P. de Govea)[,] Guanajay (avec Bahiahonda[,]
[...] Guajaybon)[,] Cano (avec Bauta, Guatao)[,] Santyago avec
Wasay. Anmerkung des Autors (am rechten Rand)  Man sieht die Zeichen für Stadt (span. ciudad), Kleinstadt (span. villa) und Dorf (span. pueblo), die dann in Humboldts Karten verwendet wurden. [Schließen]
Parroisses
Ciudad
Villa
pueblo village
Les Parroquias depeuplés [sic] et ne servant qu’ à  über der Zeileau Paturage (a
la cria de ganado) sont: S. Cruz de los Pinos, Guanacape,
Cacaragicaras, Pinal del Rio, Guane et Baxa[,]
tous [sic] dans la Vuelta baxa ou à l'oc. de la Havane[,]
dans la Vueltarriba[,] ou a l’est: les Parr. Macuriges[,] Hana
vana[,] Guamutas, Guamacaro et Alvarez.  

  Les habitans de l'île de Cuba sont si inégalement répartis, qu'on pourroit presque regarder comme dépeuplés les 5/6 de l'île1. Il y a diverses paroisses (Consolation, Macuriges, Hanabana), dans lesquelles on ne trouve, au milieu des pâturages, pas 15 habitans par lieue carrée […] 1Documentos p. 136 Humboldt verweist hier also auf Arango y Parreño 1814. Humboldt 1826, I, 180. Möglicherweise aufgrund dieses Bevölkerungsschwunds oder wegen späterer Umbenennungen lassen sich manche Ortsnamen heute nicht mehr auffinden.
 [Schließen]
(Dn Franc. Arango [)].

Les Dixmes [sic] de l’Eveché de la Havane furent «rematados» 1797-1800
année commune pour  Piaster: Währungseinheit (Spanien) 397,835 piastres.[x]4 [=]
 Diese Zahl wird dann für die Jahre 1797–1800 in den Essai aufgenommen, vgl. Humboldt 1826, I, 231.
 [Schließen]
159.1.340
 

| 146v18
n 37. Le fond de la baye de la Havane au Sud (f.)[,] toute
la partie occidentale [(]e[)], et la Septentrionale [(]b et a[)][,] ou sont
situé [sic] le Castillo de la Punta et (a) les Collines du Morro
et de la Cabaña[,] sont la formation du Jura ([voyez] p. 1. n[.] 5)[.]
 Skizze der sackförmigen Bucht von Havanna mit Markierung an den Ufern: am rechten Ufer der Bucht (a) im Norden die Hügel der Befestigungsanlage Morro, darunter (e) etwa in der Höhe von La Cabaña. Gegenüber am linken Ufer der Bucht (b) im Norden das Castillo de la Punta, darunter (c) und am südlichsten Punkt der Bucht (f).Vergleiche die „Carte de l'île de Cuba[...]“ mit der Nebenkarte: „Plan du port de la Ville de la Habana“. [Schließen]
Mais à l'occ.[,] en cd[,] tout est Serpentine. Ces Collines de
Maria Milena, Regla, Guanavacoa vont [de l’]est à l’ouest[.]
Près de Maria Milena parait au jour de la Syenite[,]
sur elle [–] de la Serpentine, puis encore une fois de la Syenite
et puis de la Serpentine: Les Syenites a et c (Fig[.] 2)  Skizze der Gesteinsschichten Syenite (a), Serpentine (b), Syenite (c), Serpentine (d), von unten nach oben. „Le fond méridional de la baie, de même que la partie septentrionale (les collines du Morro et de la Cabaña), sont de calcaire jurassique ; mais sur le bord oriental des deux Ensenadas de Regla et de Guanabacoa, tout le terrain est de transition. En allant du nord au sud , on y voit au jour, d’abord près de Marimelena, de la syénite […] Cette belle syénite, dont les strates sont inclinés au nord-ouest, alternent deux fois avec de la serpentine.“ Humboldt 1826, I, 61 [Schließen]
F2.
sont identiques, mais vrayes Syenites avec beaucoup de hornblen-
de un peu decomposée lauchgrün, très peu de quarz et du feld
spath rarement cristallisé. Peutetre sous a alterne la Syenite
de nouveau avec la Serpentine. Voila donc à l’Isle de
Cube
repeté le phenomene de Valenciana d’alterner
la Syenite avec la Serpentine.  Bezieht sich auf das „Livre des résultats“ , eines der von Humboldt geführten Tagebuchhefte, das heute in dieser Form nicht mehr existiert, da Humboldt später die Tagebücher auseinandergenommen und neu binden lassen hat.
 [Schließen]
V. Resultats[,] p. 72.

La Couche b qui est dans la Syenite à [sic]  Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 3 Toise entsprechen 5,85 m3 t. de large[.]
La Syenite parait incl. au Nordouest. La Serpentine forme
des Colline [sic] de  Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 30 Toise entsprechen 58,45 m30- Toise: Längemaß (Frankreich), Humboldt verwendet auch die lateinische Bezeichnung "hexapes", 40 Toise entsprechen 77,94 m40 t. de haut. Elle est confusement
stratifié [sic] près de Regla et la Loma del Yndio[,] h. 4
avec 50° au Mer. [sic]  Süden.
 [Schließen]
[,] près Guanavacoa St. 6-7. [sic][,] avec 50°
au Nord. Serpentin klüftig – außerhalb bläulich weiß
mit schönem Braunstein – Dendriton,  über der Zeileinnen olivin oft lauchgrün,
schön umschlicht, mit etwas Asbest durchtrümert, etwas
polarisierend. Ueberall mit Schillerspath ganz dem [...] vom
Harze ähnlich. Sonst in ganz Amerika habe ich keinen Schil-
lerspath gesehen.Anmerkung des Autors (am linken Rand) Serpentinstein oft
so muschlich und fett-
glänzend[,] daß er dem
Pechstein ähnlich sieht
aber wahrer Serpentin-
stein, vortreflich zum
Schleifen u. weniger
klüftig als der von
Zöplitz[.]
Erst nahe bei Guanavacoa fängt Chalcedon oder Chalzedon, eine Abart des Minerals Quarz
 [Schließen]
Cal-
cedon [sic]
an. Gänge im Serpentinstein, 12-14 Zoll mäch-
tig von splittrigem Hornstein mit Amethyst, stenglichem
Quarz u. getropftem Kalzedon. Kalzedon so schön als
in Irland, Stükke von 14-15 Zoll. Bloß Kalzedon nirgends
 Hyalit, durchsichtige Kieselsäure
 [Schließen]
Mullersches [sic] Glas
wie ich hofte ( Humboldt bezog sich bereits 1790 in einer kleinen Note auf das Vorkommen von Müllerschem Glas auf dem Zotenberg (auch: Zobtenberg) in Schlesien (Humboldt 1790) und auch später mehrfach vergleichend bei geologischen Vorkommen.
 [Schließen]
Zotenberg
). In Serpentinstein
Gange [sic] mit etwas Kupferkies man sagt silberhaltig. Deshalb viel
Quellen etwas hydrog sulphureux auch im Serpentinstein
Petroleum. Schöne QuellenAnmerkung des Autors (am linken Rand) Schöne Bäder aber
ohne alle Cultur  Vgl. Humboldt 1826, I, 64
 [Schließen]

baño de Bareto.
.
Kalt und bloß reines
Wasser
und deshalb östl von Guanavacoa
hüpsche Thäler mit Cocos Palmen, mit Palma fol digitatis
welche imWinde rauscht, Euphorbia[,] Calceolus (Jacquin)[,] Jucca,
Parthenium, Ricinus, Cassia, Indigofera, Bonisteria[,] Convolvulus[,]
Eugenia,…Auf Hügel zwischen GuanavacoaRegla herrliche
Aussicht auf Festung, Stadt, wo Meerhorizont hinter Stadt
hervorragend, umher kultivirtes Feld, Palma Real. Aber
nur (?)vor 1 Uhr Mittags Th. im Sommer 95°  Vermutlich irrt Humboldt hier und meint 95o Fahrenheit (ca. 35o Celsius). Hinweis von Karl-Heinz Bernhard, Berlin.
 [Schließen]
R
ich seit 7h
zu Fuß ermüdet und kein Baum am Wege gepflanzt!

| 147r19. [n.] 38. Avec des chemins et sans manque de mules la N. Espagne
pourait fournir toutes les farines à la Havane qui a besoin
par an de  Barril, Varril (Fass): Raummaß (spanisch)70000 barrils.  Barril, Varril (Fass): Raummaß (spanisch)1 barril ne coute pas plus à la Puebla
qu’au Nord Amerique, de  Peso: Währungseinheit (Spanien)7- Peso: Währungseinheit (Spanien)8 p. [,] de Puebla à Veracruz le flete
ne devrait pas etre au delà de  Peso: Währungseinheit (Spanien)5 p. par Carga,  Barril, Varril (Fass): Raummaß (spanisch)1 barril coute
de flete de Veracruz à la Havane 1 p.[,] desorte qu’on pourrait
fournir 1 baril à la Havane à  Peso: Währungseinheit (Spanien)12- Peso: Währungseinheit (Spanien)13 pesos. Mais le flete
qui de Mexico à Veracruz est aujourd’hui  Peso: Währungseinheit (Spanien)14- Peso: Währungseinheit (Spanien)16  Peso: Währungseinheit (Spanien) p. [,] le
manque de mules (toutes sont occuper [sic] dans les  azogue (span. oder veraltet frz.) für Quecksilber, das für den Silberbergbau eine enorme Bedeutung besonders in Neuspanien hatte, und von den Lagerstätten Neugranadas mit Maultieren transportiert wurde. Vgl. Humboldt 1825-1827, III, 317.
 [Schließen]
azogues(?))
.…

Le Gouvernement[,] cependant[,] aurait bien les raisons de proteger
ce Comerce.

| 147v de mon
Journal de
la Havane

| 148r Sur la Population de l’Isle de Cube
en 1804.

Anmerkung des Autors (am rechten Rand)Note Io.

I Total.

Partout ou manquent les données directes[,] il faut se contenter
de calculs d’aproximations fondés sur des analogies et des con-
siderations
que dictent les circonstances locales.

En 1792 on compta dans toute l’Isle …

272000

hab.

Supposons cachés ⅓ et cela n’est pas excessif vu
que dans la Jurisdiction de la Havane le
denombrement de 1792 ne compte que 24000 Es-
claves et 38000 Blancs[,] tandisque dans les Su-
creries seules (sans avoir égards aux Negres employés
dans le service personnel et domestique)[,] il devaient
exister plus de 35000 Esclaves et que de Blancs
capables de faire le service des milices[,] depuis 15 à
45[,] il [y] en a dans la Jurisdiction de la Havane
en 1804 plus de 19000 malgré d’inombrables imu-
nités et excep(?) privileges

90700

Population de l’Isle de Cube en
1792 probablement …

362,700

Pour reduire cette population à l’époque
de 1804 il faut l’augmenter du nombres [sic]
des Negres et Libres introduits et de l’
excès des Naissances.

On a introduit[,] selon les Tableaux de la
Douane[,] depuis 1799-1803 près de 34000 Ne-
gres
. Ne supposant pour les années anterieures
que 3000 en terme moyen et l’on trouve
augmentation de population Africaine de 1792
à 1804 … 55000, desquels ont péri dans le cours
de 12 ans[,] ne comptant que 7. [sic] pour Cent de
mort par an … 19000[,] desorte qu’
il restent d’augmentation depuis 1792…

36,000

Excès des naissances[,] terme moyen[,] de 2000 par an[,]
près de ⅓ de la population vivant dans une mi-
sere
celibataire contraire à la propagation de l’
espece humaine …

22,000

Libres entrés dans l’Isle depuis 1792 comptent
près de 5000 francais et 500 polissons, matelots
(par an)[,] en tout …

12,000

Population de l’Isle
en 1804 probablement de..

432,700
Nebenrechnung des Autors (am rechten Rand)5 [×] 200000 [=] 1000000 [÷] 3000 [=] 300
7: 100 [÷] 7 [=] 15
19484 [+] 40809 [=] 60393

| 148v Cette population de 432,700 est de beaucoup plus grande que
celle de la Jamaique que en 1788 on trouva de 291000 hab.
Celle de la partie francaise de S. Domingue etait 1788 de
520000. Page croit qu’en 1802 il n’en existaient plus
que   Vgl. Humboldt 1826, II, S. 384
 [Schließen]
375000.

L’état de Pensylvanie avait en 1790 une population apeu
près egale a celle de l’Isle de Cube. On y compta
434000 hab.. Mais en 1795 on evalua la population deja
a 550,000.

La Population de l’Isle de Cube est égale a celle de la
Prov. d’Extremadura en Espagne, elle est un peu moin-
dre que celle de l’Intendance de Merida dans le
Royaume du Mexique et fait ⅓ de la population
de 'Intend. du Mexique, ½ de celle de l'Int.
de la Puebla.

II Distribution en Castes.

A. Africains et Esclaves de toutes races. Il est très
difficile de se former une juste idée de leur nombre.
Il est probable qu’il monte à 90000 et ne passe pas
de 110000.

Le Public croyant qu’il s’agissait d’une imposition re-
lative a la richesse des individus et le nombre des Esclaves
étant le barometre de cette richesse, il y a une grande pro-
babilité que c’est surtout le nombre des Esclaves qui est
trop petit dans le denombrement de 1792. Supposons que
cette erreur montait à 50 p. C. et nous trouverions en 1792
dans toute l’Isle près de 48000 Esclaves. Ajoutons
a cela ce qui existes  über der Zeileexiste des Negres introduits depuis
1792 et nous aurons en 1804 près de

84000 Esclaves.

Il me parait[,] pourtant[,] que ce nombre est trop petit, car il
suppose que sur 84 Negres ils se trouveraient 36, ou sur
7 ils se trouveraient 3 introduits depuis 1792[,] ce qui est
peu probable malgré le grand nombre de nouveaux etablis-
semens
en Caffé et en Canne à Sucre. Le nombre
de Négres creoles[,] Esclaves et le nombre de vieux Afri-
cains introduits avant 1792 est très considerable et[,] quoi
que une grande partie d’eux a [sic] dejà acquis sa liber-
té et n’existe plus dans la Caste dont nous par-
lons, je m’incline à croire que les Nouveaux venus ne
font que ⅓ du tout et que toute l’Isle[,] par con-
sequent
[,] a près de 108000 Esclaves. Il ne faut pas
oublier que de ces 108000 il y en a au moins 90000 mâles au
lieu qu’a S. Domingue de 452000 il n’y en avait que
300000 mâles.

| 149r3. Cherchons d’autres voyes[,] non moins incertaines[,] pour trouver
des resultats analogues. On a trouvé (V. Expediente[,] n 134.
  Representación 1799. Vgl. auch Humboldt 1826, I, 130–131.
 [Schließen]
Representac. del Consulado del 10 Julio 1799)
que dans 7
Paroisses (Cano, Bejucal, Managua, Guanajay, Guines....) il
y avaient 183 Yngenios avec 15130 Esclaves[,] ce qui donne
82 Esclaves par Habitation. En comptant (et c’est beau-
coup 90 Esclaves) et près 450 Yngenios dans toute l’Isle[,]
nous aurons 40,500 Esclaves dans les Sucreries. Ajoutons
a ce nombre 5000 qui existent dans les mêteries [sic] (Corrales)[,]
dans les Cultures de Coton, de Tabac, de  innerhalb der Zeiled' Indigo… ajou-
tons les Negres employés dans le service domestique[,] des
Negres qui ne produisent rien et dont le nombre effrayant
doit monter a près de 60000 (supposés seulement 2-3 Esclaves
pour 20000 à 30000 maisons rependus sur toute la surface de
l’Isle de Cube) et nous aurons par ces combinaisons

105,500 Esclaves.

Jettons un coup d’œil sur le produit du Sucre, qui[,] si
la saison est favorable[,] passerait cette année de 270,000 Caisses
de Su =  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 4.320.000 Arroba entsprechen etwa 49.689 Tonnen4,320,000 arrobes (L’Exportation sera de plus
de 1 million de quintaux, la Jamaique avec 250000 Negres en
exporta 1788 près de  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 840.000 Quintal entsprechen etwa 42.000 Tonnen840,000 quint. [,] S. Domingue en 1788 avec
452000 Negres  Quintal: Gewichtsmaß (Spanien), 1.600.000 Quintal entsprechen etwa 80.000 Tonnen1,600000 [de] quint )[.] Anmerkung des Autors (am rechten Rand) Jamaique exporte
en Angleterre 1823
avec 342382 negres
1,417758 cwts
de Sucre et
169734 cwts de
cafe   Powell 1825, 54. Vgl. auch Humboldt 1826, II. 57.
 [Schließen]
[Statistical]
Ill.[,] p 54.
Supposons 100 arrobes de Sucre par
tete de Negre[,] les  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 4.320.000 Arroba entsprechen etwa 49.689 Tonnen4,320000 [d’] arr. que peut produire l’Isle
de Cube
prouveraient l’existence de 43000 Negres dans les
Sucreries. Mais dans un pays dans lequel jusqu’à ce jour
on n’a rien ait(?) fait en Arithmetique politique[,] on
ignore absolument si la supposition des  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 100 Arroba entsprechen etwa 1 Tonnen100 ar. par tete
est trop forte ou trop faible. L’analogie de S. Domin-
gue
ne prouve rien, les francais avaient plus de Negres et
de Negresses que les habitans de l’Isle de Cube. La fer-
tilité du Sol, le Climat[,] les localités, la celerité avec la-
quelle on fabrique du Sucre brut[,] tout y influe. On connait
ici des Habitations qui avec 300 Negres ne font pas[,] année
commune[,]  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 30.000 Arroba entsprechen etwa 345 Tonnen30000 ar. [,] tandisque d’autres avec 150 Negres n’en
 über der Zeileen fabriquent plus de  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 27.000 Arroba entsprechen etwa 311 Tonnen27000 arr . Combien de vielles [sic] Sucreries
chargés [sic] de Negres usés, combien de nouvelles qui n’ont pas
encore comencé la roulaison[,] quoique les Negres y existent dé-
jà. Comptant (quoique avec peu de sureté dans la supposi-
tion)[,] terme moyen[,]  Arroba: Gewichtsmaß (Spanien), 80 Arroba entsprechen etwa 920 kg80 arr. par Negres [sic] et nous aurons dans
les Sucreries 54000 Esclaves et dans toute l’Isle (sup-
posant les 65000. [sic] des Mêteries, [sic] du Tabac, du Caffée [sic], du
service domestique) près de 119000 Esclaves.Nebenrechnung des Autors (am rechten Rand)64,000.00
452 [×] 8 [=] 36160
640 [÷] 453 [=] 1[,3..]

1,600000 qu[quintaux]

Il suit de toutes ces Considerations qu’il est probable
qu’il existent dans l’Isle de Cube en 1804. [sic] près de

110,000 Esclaves.

| 149v B. Libres, Blancs. Le desir de se soustraire au services [sic]
de la Milice a tellement prevalu sur la vanité de
cette race, qu’un grand nombre aime mieux passer pour
gens de couleur que de se voir enrôler  über den ursprünglichen Text geschriebenenrôlés . Le denombrement de
1792 ne donne a toute la Jurisdiction de la Havane
que 38000 blancs[,] ce qui prouverait que moins de
6000 pouraint [sic] porter des armes et[,] cependant[,] il en exis
tent dans la Milice actuelle près de 19000. L’erreur
est donc au delà du triple. En 1804 ils existent en
Milices disciplinèes de l’Isle de Cube 2680

en Milices de la Campagne (rurales) ... 21831
en tout ... 24,511. hommes

Notons que les Jurisdictions de Cuba et de Puerto del Principe
n’ont donné que 4100 hommes, que beaucoup se sont  über der Zeile ont elude
la loi, que l’on n’a pris que des gens de 15 à 45 ans, qu’
il y a une infinité d’exceptions ou d’imunités pour les „Aboga-
dos, Escribanos, Medicos, Boticarios, Notarios, Sacristanes
y sirvientes de Yglesia, Maestros de Escuela, Mayorales
de Yngenios, Mercaderes[“]
, tout ce qui se dit Noble.....
Notons que sans ces exceptions les Milices auraient au
moins ½ de plus ou 36000 Blancs de 15 à 45 ans,
ce qui prouve (par des analogies avec les états unis )
une Population de près de (32000 x 6,5)

208000  über der Zeile234000. [sic] Blancs.

C. Libres, Gens de Couleur. Les considerations anterieures fixent
leur nombre de à 106(?) à 116000 90000.

Recapitulation:
Dans l’Isle de Cube en 1804.

A) Libres
blancs ... 208,000  über der Zeile 234,000
gens de couleur 116,000  über der Zeile 90,000
B.) Esclaves ... 108,000
Total ... 432,000.

Il en suit qu’il y a sur 100 habitans:

dans l’Isle de Cube
(1804.)
à la Jamaique
(1788.)
à S. Domingue
( 1804  über der Zeile 1788 )
blancs ... 78  über der Zeile 54 ... 10 ... 8.
gens de couleur
libres
...
...

27  über der Zeile 21

...

4

...

6.
Esclaves ... 25 ... 86 ... 86.
100. 100. 100.

Desorte que les Libres sont aux Esclaves

à l’Isle de Cube = 3: 1.

à la Jamaique = 1: 6

à S. Domingue = 1: 6.

Ht.

Zitierhinweis

Humboldt, Alexander von: Isle de Cube. Antilles en général, hg. v. Ulrike Leitner, Piotr Tylus und Michael Zeuske unter Mitarbeit von Tobias Kraft. In: edition humboldt digital, hg. v. Ottmar Ette. Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften, Berlin. Version 2 vom 14.09.2017. URL: http://edition-humboldt.de/v2/H0002922


Download

Dieses Dokument als TEI-XML herunterladen

Kanonische URLDieser Link führt stets auf die aktuellste Version dieses Dokuments.

http://edition-humboldt.de/H0002922

Archivierte Versionen